Home / Rome / Antiquité – L’évolution de la vie religieuse

Antiquité – L’évolution de la vie religieuse

Pendant la période de la conquête de l’Italie, la religion romaine se maintient sans changement depuis l’époque ancienne, si ce n’est l’adoption de nouveaux cultes due au contact avec les Grecs qui occupent l’Italie du sud.

capitole_antique_sibylle_lelorrain1-300x210Peu à peu les collèges sacerdotaux réservés à la classe patricienne s’ouvrent aux plébéiens.

Ces collèges étaient des sortes de corporations d’experts auxquels l’Etat faisait appel dans des circonstances précises.

L’un d’eux constituait un organe diplomatique chargé des relations avec d’autres peuples : déclaration de guerre, conclusion d’un traité. Une guerre n’était juste que si elle était déclarée selon un rituel rigoureux.

A partir du 4e siècle avant J.-C. l’influence croissante de la pensée religieuse est constatée. Le culte d’Apollon est introduit à Rome. Les livres de la Sibylle de Cumes, prêtresse d’Apollon sont déposés au Capitole sous la garde de deux prêtres.

Rome se met à assimiler Neptune à PoséidonMercure à HermèsVenus à Aphrodite et élève au Capitole le premier temple de Venus Erycine.

Il est admis, à l’exemple des Grecs, qu’un mortel peut devenir un dieu, à sa mort. C’est ainsi que Romulus défunt devient Quérinus et a son temple.

Cette annexion pure et simple de divinités étrangères à Rome finit par aboutir à une crise religieuse, surtout au moment des guerres puniques contre la Carthage phénicienne.

Le peuple romain connaît une crise de confiance dans l’efficacité des rites qu’il suit dans la tradition.

Il en vient à adorer le dieu de l’ennemi, le grand Baal en ressuscitant d’anciennes coutumes barbares, que l’on se met à favoriser, en célébrant des rites nouveaux.

Des désordres s’en suivent jusqu’a ce que le sénat ordonne au préteur Nareus Aemiluis de s’emparer de tous les livres non rituels et d’interdire, dans les lieux publics, les cultes non agréés .

C’est ainsi que le culte orgiaque de Bacchus d’origine orientale, occasionnant des débauches, fut interdit dans une répression impitoyable d’emprisonnements et d’exécutions après jugements sommaires.

La Colline du Capitole - La Colline des Dieux - La Vie Religieuse

Scroll To Top