Home / Italie / Au cœur des rizières, Vercelli
Au cœur des rizières, Vercelli

Au cœur des rizières, Vercelli

Au cœur d’une plaine agricole du Piémont, traditionnellement consacrée à la riziculture, Vercelli (Verceil en Français) s’étend en bordure de la Sesia , à égale distance de Milan et de Turin.  Dans un territoire riche en ressources hydriques, Vercelli est le premier centre de production européen  du riz.

Etape sur la « Via Francigena » , voie de communication très fréquentée qui relia au cours du Moyen-Age l’Italie au reste de l’Europe et fut le parcours des marchands, des voyageurs et des pèlerins en direction de Rome. De la période médiévale, Vercelli garde aujourd’hui de nombreux témoignages, parmi lesquels l’Abbaye de Sant’Andrea, l’un des premiers exemples de gothique italien, mais aussi ses tours, la tour de l’Angelo, la tour du Broletto, la tour de Via Dante, la tour Tizzoni ou la tour « degli Avogadro » .


La Piazza Cavour
C’est le coeur de la ville, la place principale, la « Piazza Maggiore » . Elle s’étend  sur l’antique forum romain. Les portiques qui l’entourent, construits au 14e siècle, mais aussi sa Tour de l’Angelo (14e-15e siècle) et son sol pavé mettent en valeur son aspect médiéval.  En son centre trône la statue de Camillo Cavour (1819-1861), l’un des principaux acteurs de l’Unité Italienne. C’est sur cette place que se tient (le mardi et le vendredi) le marché de Vercelli.

 


La Basilique Sant’Andrea

A quelques pas de la gare de Vercelli, « il Sant’Andrea » est le monument le plus connu et le plus visité de la ville. De style gothique cistercien, et elle est un parfait exemple de la transition entre le roman et le gothique. Construite entre 1219 et 1227, c’est l’édifice monumental le plus imposant de la ville. La façade, sobre, est flanquée, de deux sveltes campaniles situés de part et d’autre, chose assez rare dans l’architecture religieuse italienne. Les tympans des portails sont ornés de sculptures de l’école dite d’Antelami. L’impressionnant intérieur est de pur style ogival. A découvrir dans la sacristie, la Madone de l’artiste milanais Gaudenzio Ferrari (1471-1546). A droite de l’église s’élève l’abbaye cistercienne du 15e siècle. Ne manquez pas la visite du cloître.

 

Le Duomo
Proche de la gare lui aussi, et à environ deux cents mètres de la Basilique par la Via Guala Bicheri s’élève le Duomo de Vercelli, la cathédrale di Sant’Eusebio. Elle s’élève à l’emplacement d’une église de dimensions modestes, construite alors au delà des murailles de la ville, au 4e siècle, du vivant de San Eusebio. Cette église fut remplacée entre les 5e et 6e siècle par une basilique paléochrétienne à cinq nefs, laquelle fut démolie au 16e siècle et dont il ne reste aujourd’hui que le campanile du 12e siècle.

L’actuel duomo, de style néoclassique,  est l’oeuvre de l’architecte Pellegrino Tibaldi (1527-1596), auteur entre autres choses de la Basilica di San Gaudenzio à Novara.

 

A visiter aussi à Vercelli
La Synagogue (Via Foa) une construction d’inspiration moyenne orientale.
Le Musée Borgogna et sa collection d’œuvre de la Renaissance piémontaise.
Le Musée Leone qui regroupe des éléments liés à l’histoire de la ville.
Le Château Visconteo, construit en 1290.
Le Palazzo Centoni, du 15e siècle.
Les églises de San Bernardo, San Marco, San Giuliano, Santa Maria Maggiore, San Paolo, Santa Chiara et San Cristoforo.

De Vercelli, on peut se rendre à Novara, située à une demi-heure de voiture en direction de Milan.

Scroll To Top