Home / Culture / Cinéma – 10 Réalisateurs italiens d’aujourd’hui (1)
Cinéma – 10 Réalisateurs italiens d’aujourd’hui (1)

Cinéma – 10 Réalisateurs italiens d’aujourd’hui (1)

Aux yeux du public international,  le cinéma italien rime avec les grands noms des années cinquante à soixante-dix. Les films plus récents en revanche, les productions réalisées par des auteurs nés dans la seconde moitié du 20e siècle, ont beaucoup plus de mal à franchir la barrière des Alpes ou à s’exporter Outre-atlantique.

Les De Sica, Bertolucci, Rossellini, Zefirelli, Risi, Scola, Rosi, Fellini, Visconti, Pasolini, Comencini  ou Antonioni  ont sans aucun doute marqué définitivement l’histoire mondiale du 7ème art. Etudiés  au lycée, commentés, vus et revus dans les ciné-clubs des années 60 et 70, puis sur le petit écran, ambassadeurs chez nous de la culture italienne ils font partie d’un patrimoine commun et sont en grande partie à l’origine du regard que nous portons aujourd’hui sur l’Italie.

Mais hormis les plus cinéphiles, le spectateur hors Italie est moins au fait de la production cinématographique italienne qu’il y a quelques décennies. Tout le monde connaît les noms de Roberto Begnini. Tout le monde ou presque, même sans être familier de leur  filmographie, a au moins entendu parler de Moretti ou de Sorrentino. Mais combien de grand noms du cinéma contemporain et de films magnifiques restent peu connus chez nous. Alors voici, en guise de petite « piqûre de rappel », pour tous les amoureux de culture italienne ou de cinéma, ou des deux, une liste, non exhaustive bien entendu, le portrait de groupe (avec dames, au nombre de deux) d’une dizaine de réalisateurs  italiens nés dans la seconde moitié du siècle dernier.  A découvrir ou à redécouvrir.


Nanni Moretti
Un des chefs de file de cette nouvelle génération de cinéastes italiens, habitué du Festival de Cannes et l’un des chouchous du public français, Moretti (né en 1953 dans la province de Bolzano) réalise des films intimistes et introspectifs, non dépourvus de bonne humeur et d’auto-dérision. A voir, dans le désordre, « Sogni d’Oro », « Bianca », « la Chambre du Fils », « Habemus Papam », et le réjouissant « Journal Intime » dont voici un extrait.

Caro Diario (Journal Intime) de Nanni Moretti


Paolo Sorrentino
Né à Naples en 1970, entré en cinéma avec l’écriture de scénarios, il passe derrière la caméra dès 1994. A voir, « L’Homme en Plus », avec son acteur fétiche et récurrent Toni Servillo, « Les Conséquences de l’Amour », « L’Ami de la Famille », et en 2013 « La Grande Bellezza » film d’une esthétique remarquable portant un regard acide sur la jet-set romaine.

La Grande Bellezza de Paolo Sorrentino


Roberto Benigni
Acteur, auteur et réalisateur né en 1952 en Toscane, Roberto Benigni s’est rendu internationalement célèbre pour sa bonne humeur et son exubérance survoltée, tout autant que pour ses films où se mêlent idées farfelues, poésie et émotion. Parmi les films réalisés par Benigni, deux incontournables : « La Vie est belle » et « Le Tigre et la Neige »

Le Tigre et la Neige de Roberto Benigni

 

Giuseppe Tornatore
Né en Sicile en 1956 Tornatore s’est rendu célèbre dans le monde entier avec son Cinéma Paradisio (Grand Prix du Jury à Cannes en 1989) dont le rôle principal était tenu par Philippe Noiret. A voir aussi, « Ils vont tous bien », « Marchand de rêves », « La Légende du Pianiste sur l’Océan » (d’après le livre d’Alessandro Baricco) et en 2013 « La Meilleure offre » avec pour acteur principal Geoffrey Rush dans le rôle d’un commissaire priseur emporté sur le tard dans une aventure sentimentale.

La Meilleure Offre, de Giusepe Tornatore

Lire la suite :
Cinéma – 10 Réalisateurs italiens d’aujourd’hui (2)

 

One comment

  1. J’ai beaucoup aimé la Grande Bellezza. Quel style ce Sorrentino.
    Sorrentino est en ce moment en compétition pour ce film aux Independent Spirit Awards, prix américain, dans la catégorie « meilleur film international ».

Laisser un commentaire

Scroll To Top