Home / Culture / Cinéma – 10 Réalisateurs italiens d’aujourd’hui (2)
Cinéma – 10 Réalisateurs italiens d’aujourd’hui (2)

Cinéma – 10 Réalisateurs italiens d’aujourd’hui (2)

Après Moretti, Sorrentino, Benigni et Tornatore, présentés dans le précédent article, six autres réalisateurs et réalisatrices, moins connus en dehors de l’Italie mais auteurs de long-métrages des plus intéressants et enrichissants pour tout passionné de culture et de civilisation italiennes.

Une bonne partie de leurs films est publiée au catalogue français en DVD, doublés ou sous-titrés. Pour les autres peut-être aurez-vous la chance de les voir sur une des chaîne cinéphile du petit écran, ou d’en trouver le DVD ou le Blu-ray lors d’un de vos prochains voyages en Italie. A noter, pour certains, ils sont en version intégrale sur Youtube. Mais en langue italienne seulement bien entendu.

Daniele Luchetti
Né à Rome en 1960, il débute comme assistant de Nanni Moretti sur Bianca.
Auteur du « Porteur de Serviette » (1991), de « Mon Frère est fils unique » (2006), du très émouvant « La Nostra Vita » sélectionné à Cannes en 2010, il signe en 2013 « Anni Felici » (Les Années heureuses), film partiellement autobiographique, dont l’action est située dans les années 1970.

« Anni Felici » (Les Années heureuses), Daniele Luchetti

 

Carlo Verdone
Autant acteur que réalisateur,  d’une grande culture cinématographique, ce Romain né en 1950, est un des personnages majeurs du cinéma italien. Il sait divertir, amuser. Ses personnages, souvent interprétés par lui-même, sont drôles et souvent décalés. En 2013, Carlo Verdone interprète magnifiquement le rôle de Romano dans la Grande Bellezza de Paolo Sorrentino. A découvrir dans son importante filmographie « Un Saco Bello » (1980),  « Bianco, Rosso e Verdone » (1981), « Mon meilleur ennemi » (2008).

Bianco, Rosso et Verdone (1981) de Carlo Verdone


Francesca Archibugi
Née en 1960 à Rome, elle débute dans le long-métrage en 1988, après s’être essayée au court et à l’écriture de scripts, avec « Mignon est partie », qui remporte cinq prix David di Donatello.  A découvrir aussi « Dans la soirée » (1991) avec Marcello Mastroianni et Sandrine Bonnaire, « La Grande citrouille » (1993) et « Demain » (2001), avec Ornella Mutti, film traitant du tremblement de terre de 1997 en Ombrie.

Questione di Cuore (2009) de Francesca Archiburgi


Matteo Garrone
Né à Rome en 1968, Matteo Garrone est arrivé sur le devant de la scène cinématographique avec son « Gomorra » (2008), Grand prix du jury à Cannes, une  adaptation du roman éponyme sur la Cammotra, de Roberto Saviano, jeune journaliste napolitain aujourd’hui menacé de mort par l’organisation mafieuse. En 2012, Garrone est à nouveau primé à Cannes avec « Reality », un film nominé une douzaine de fois (et primé trois fois) aux David di Donatello (l’équivalent des Césars français).

Reality (2012) de Matteo Garrone

 

Gabriele Salvatores
Né en 1950 à Naples, issu du théâtre, Salvatores s’est fait remarquer sur la scène internationale avec « Mediterraneo » (1991), Oscar du meilleur film étranger à Hollywood en 1992 : l’histoire attachante d’une poignée de soldats italiens débarqués dans une petite île grecque durant la Second guerre mondiale, et qui nouent des liens d’amitié avec la population de l’île. Salvatores est l’auteur d’une douzaine de long-métrages, parmi lesquels « Marrakech Express » (1989) et « L’Eté où j’ai grandi » (2003).

Mediterraneo (1991) de Gabriele Salvatores

 

Marco Tullio Giordana
Plongés dans l’histoire de l’Italie, souvent récompensés, les films de Giordana (né à Milan en 1950) trouvent leurs racines dans l’enfance et la jeunesse de l’auteur. Présent à Cannes en 2005 avec « Une fois que tu es né », il est aussi l’auteur de « Maudits je vous aimerai » (1979), de « Nos Meilleures années » (2003), et de « Piazza Fontana » (2012) film amplement récompensé, qui raconte l’histoire de l’attentat de Milan en 1962 et de l’enquête qui suivit.

Piazza Fontana (2012) de Marco Tullio Giordana

 

Lire la première partie : Cinéma – 10 Réalisateurs italiens d’aujourd’hui (1)

One comment

  1. Très très beau Mediterraneo.
    En revanche, avec Reality, je suis un peu resté sur ma faim.

Laisser un commentaire

Scroll To Top