Home / Italie / Erice, le Château dans le ciel
Erice, le Château dans le ciel

Erice, le Château dans le ciel

Forteresse des nuages, Erice élève sa spectaculaire silhouette  en surplomb de Trapani, sur la pointe occidentale de la Sicile. Maritime, et à plus de 700 mètres au-dessus du niveau de la mer, elle connait un climat plus froid en toutes saisons que celui de Trapani ou de Palerme. Il peut faire frais même en été et, lorsque le vent s’en mêle, mieux vaut avoir pris la précaution d’emporter avec soi de quoi se couvrir.

L’humidité de la mer, associée à l’altitude, génère des formations nuageuses  qui entourent joliment les remparts, tours et fortifications de la ville, lui conférant, vu de Trapani, ou de la plaine environnante,  cet aspect quelque peu mystérieux et hors du temps…

Des divers promontoires qu’offre la cité la vue s’étend jusqu’au sombre et massif Capo San Vito vers le nord, et bien au-delà de Trapani, jusqu’aux îles Egades vers l’ouest (Levanzo, Marettimo et Favignana pour les trois principales) magnifiques au soleil couchant.

Trapani et les Egades vus d'Erice

Trapani et les Egades vus d’Erice

Il n’est pas étonnant que cet éperon rocheux, difficile d’accès, ait attiré les groupes humains en quête de protection contre des ennemis de toutes sortes. Ainsi, la fondation d’Erice est très ancienne. On pense que les premiers à prendre possession des lieux furent les Elymes, un peuple de l’antiquité dont on dit qu’ils quittèrent précipitamment l’Asie mineure successivement à  la légendaire Guerre de Troie et arrivèrent dans l’actuelle Sicile au terme d’un long vagabondage en Méditerranée.

Les Elymes firent du mont Erice un lieu sacré et y élevèrent un temple consacré à « Vénus Ericina » , déesse de la fertilité plus connue sous son nom grec d’Aphrodite, divinité vénérée par divers peuples méditerranéens. Aujourd’hui encore Vénus continue de hanter l’esprit des lieux : les écharpes nuageuses qui souvent volent autour du château et des fortifications d’Erice sont parfois appelées par les habitants les « baisers de Vénus » .

Le château d'Erice

Le château d’Erice

Erice a préservé  d’importants restes de ses remparts en bon état de conservation, certains d’origine phénicienne, d’autres d’origine normande. Ce sont les Normands qui construisirent dans ces remparts les trois portes fortifiées que l’on peut encore voir aujourd’hui, les portes dites « de Trapani » , « Spada » et « Carmine » .

Disputée par les Romains et les Carthaginois, elle conserve, avec les rues étroites et tortueuses, l’aspect d’une cité médiévale.

L'Eglise de l'Annonciation

L’Eglise de l’Annonciation

A peine entrés dans la cité en empruntant la « Porte de Trapani », vous ne tarderez pas vous trouver face à la massive Eglise de l’Annonciation, bâtie au début du 14e siècle sous Frédéric  III d’Aragon.  Construit à des fins défensives, le campanile carré, haut de quatre étages, offre une vue dégagée sur les alentours. Il permettait alors de surveiller et de prévenir toute tentative d’invasion de la ville. Il fut sans doute construit avant la cathédrale, à laquelle il n’est pas rattaché mais dont il est séparé par quelques mètres comme c’est souvent le cas pour les clochers en Italie.

On traverse Erice par sa rue principale, le Corso Vittorio Emanuele le long duquel s’élèvent les principaux éléments architecturaux remarquables de la cité, comme l’Eglise Saint Martin construite sous Roger le Normand.

Le château d’Erice, lui aussi l’œuvre des Normands, fut élevé à l’emplacement du temple de Venus Ericina et porte pour cette raison le nom de « Château de Vénus ». Des alentours du château vous découvrirez les plus beaux panoramas  sur les paysages marins ou rocheux s’étendant autour d’Erice.

 

Comment se rendre à Erice
Par la route A partir de Trapani
Deux routes tortueuses permettent de se rendre à Erice en à peine plus d’une demi-heure. La Strada Provinciale 31 est la plus large, la plus récente et la plus fréquentée, la seule compatible avec la taille des véhicules les plus volumineux. La SP3 est plus étroite et beaucoup moins fréquentée. Les places de pour votre véhicule sont assez nombreuses hors des murs et le stationnement est toléré le long de la SP3 en contrebas de la ville, du côté de la « Porte de Trapani ».
En téléphérique (funivia)
Un beau moyen de se rendre à Erice à partir de Trapani. Le trajet dure 10 minutes, durant lesquelles on a le temps de profiter d’une vue magnifique sur Trapani et les îles Egades. Le tarif est de 9 € aller/retour et de 4 € pour les moins de 16 ans. Horaires : 13 h à 20 h le lundi, 8 h à 20 heures du mardi au vendredi, 9 h à 21 le samedi et 10 h à 20 h le dimanche. La station de départ se trouve sur la SP 31, en direction d’Erice, à l’angle de la Via Capua. La station d’arrivée se trouve face à la Porte de Trapani, à l’extérieur de la muraille d’Erice.
En bus
La compagnie AST assure huit allers-retours par jour entre Erice et Trapani. La durée du parcours est de 45 minutes.
Scroll To Top