Home / Cuisine et Vins / Gourmandise : une histoire du Nutella
Gourmandise : une histoire du Nutella

Gourmandise : une histoire du Nutella

L’histoire du Nutella pourrait être une histoire d’amour, une passion. La marque a sélectionné les meilleures matières premières pour créer un produit inimitable et unique, qui permet aux petits comme aux grands de commencer la journée avec enthousiasme.

Après la seconde guerre mondiale, dès 1946, le cacao se faisant rare et cher, Pietro Ferrero, un pâtissier d’Alba, dans le Piémont, spécialisé dans la confiserie, eut la bonne idée de remplacer en partie, les fèves de cacao par des noisettes. Il crée ainsi le « Giandujot » (nommé d’après un masque de carnaval célèbre et populaire de Turin): une pâte sucrée aux noisettes, avec du cacao et un peu de sucre. Sa forme est alors semblable à un bâton, la pâte peut être tranchée et tartinée sur du pain. Son succès devient d’emblée énorme et inattendu.

En 1951, Pietro Ferrero transforme sa pâte « Giandujot » en une crème chocolatée. Non seulement, le goût de la noisette est un délice, mais la crème a la particularité d’être fondante et plus facile à tartiner.

La demande fut si élevée qu’une production artisanale n’était plus possible. La société « Ferrero » qui devait immédiatement augmenter le niveau de production, embaucha de nouveaux employés.

L’entreprise reste malgré tout familiale et Giovanni Ferrero, le jeune frère de Pietro, assume la charge d’organiser la vente des produits. Au lieu de confier la distribution à d’autres l’entreprise, il créé son propre réseau de distribution directe : de l’usine au revendeur.

En 1957, après Le décès de Giovanni Ferrero, la responsabilité de l’entreprise incombe à Michele Ferrero, son neveu. La société continue de se développer et, en 1960, Ferrero ouvre la deuxième usine italienne à Pozzuolo, dans la province de Milan.

En 1964, suivant les traces de son père, Michele Ferrero, démontre son flair novateur et crée le nouveau pot de crème chocolatée. Il ne manquait que le nom idéal pour le rendre célèbre au monde entier. Il combina le mot anglais « Hazel nut » avec « ella », d’origine latine, et il décida que Nutella serait le nom parfait!

La crème sera alors vendue en bocaux avec le design qu‘on lui connaît désormais.

En 1968, Le succès grandissant, de nombreux pays Européens comme la France, l’Allemagne, le Danemark, l’Angleterre, la Belgique et tant d’autres, tomberont sous le charme de Nutella. C’est ainsi qu’un premier établissement s’ouvrira en France, et peu à peu, plusieurs bureaux commerciaux verront le jour au Pays-bas, en Suisse, en Belgique et en Angleterre.

L’année suivante, c’est à New York que Ferrero ouvrira un bureau de représentation. Il créera des usines en Autriche, en Irlande, à Puerto Rico et en Equateur.

Quelques années plus tard, Ferrero utilisera la télévision comme portail publicitaire. Son Succès est sans limites. Nutella atteint rapidement l’Australie, et Ferrero ouvre une usine près de Sydney.

Aujourd’hui, Nutella a conquis le monde entier et nous n’avons aucun doute sur sa notoriété.

Il est rare de ne pas avoir un pot de Nutella dans son placard. Mais il est vrai que ce n’est pas facile de garder la ligne, quand on se sent happé par le pot de Nutella. On peut malgré tout se faire plaisir de temps en temps. Comme vous constaterez, la recette proposée, est délicieuse par son côté « allégé » et une fois que vous aurez goûté le « rotollo » vous ne pourrez pas résister à la tentation.

J’ai donc choisi une recette à base de Nutella, (ça tombe sous le sens). C’est un biscuit classique, semblable au « Bras de Venus ». Les italiens le nomment « Il rotollo » qui veut simplement dire « roulade« , ou « roulé »

Le Rotollo
Ingrédients de la génoise :

  • 60g de farine
  • 130g de sucre
  • 3 œufs entiers plus deux jaunes
  • 60 g de maïzena
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • Un peu de fleur d’oranger
  • 250g de Nutella pour la garniture.

Préparation 
Mélanger dans un plat creux, sucre vanillé, les œufs (y compris les jaunes) ainsi que le sucre en poudre. Faites chauffer au bain-marie en fouettant pendant 2 à 3 minutes. Quand le mélange est prêt et refroidi, continuer de remuer, en ajoutant la farine et la maïzena tamisées. La pâte doit être homogène. Mettre le tout dans une douille à pâtisserie si vous avez, sinon une spatule conviendra parfaitement, et faire glisser la préparation sur la plaque du four préalablement recouverte de papier sulfurisé ou aluminium (huilé). Il faut que la pâte soit bien étalée. Faire cuire seulement 5 à 6 minutes, de façon à ce que le dessus soit à peine doré.

Retirer la plaque du four. Vous pouvez étaler la génoise sur un torchon humide. Servez-vous du papier sulfurisé pour ne pas casser le gâteau. Garnir généreusement le biscuit de Nutella, et enrouler avec précaution. Laisser autour le torchon pendant quelques minutes, pour maintenir la génoise. Ensuite, décorer avec du sucre glace, et placer au réfrigérateur pendant une heure.

Le mélange génoise, Nutella est exquis, et de plus c’est un gâteau avec peu de calories… Alors pourquoi se priver !

Laisser un commentaire

Scroll To Top