Home / Pratique / Le bus low-cost – Megabus arrive en Italie
Le bus low-cost – Megabus arrive en Italie

Le bus low-cost – Megabus arrive en Italie

Visiter l’Italie au tarif plus que modeste de 1 € par trajet ? Une aubaine pour tout ceux qui rêvent du Bel Paese mais n’ont pas nécessairement un budget conséquent, pour les jeunes, et pour les moins jeunes qui ont gardé leur âme de « routards ».

La compagnie écossaise Mégabus, spécialiste (comme sa consœur Irlandaise du transport aérien Ryanair), du voyage low-cost, arrive en Italie.

Basée à Perth, au nord d’Edinburgh, cette filiale du groupe « Stagecoach » desservait déjà, depuis 2003, non seulement les grandes villes du Royaume Uni mais aussi des destinations en Irlande, en France, en Espagne, en Belgique, au Luxembourg, en Allemagne et aux Pays Bas.

Et en 2006, Megabus s’était aussi implantée outre-Atlantique, desservant de nombreuses grandes villes des Etats-Unis et du Canada (Ontario et Quebec) à des tarifs débutant à 1 $.

La low-cost de la route désormais implantée en Italie (à partir du 24 juin 2015) annonce la mise en place d’un réseau reliant treize grandes villes de la péninsule, desservant un total de 150 destinations.

En 2014, la compagnie britannique riche d’une flotte de quatre cents véhicules à la livrée blanche et jaune (qui ne manque pas d’évoquer les couleurs de Ryanair) a transporté plus de 15 millions de passagers en Europe et aux Etats-Unis.


Quelles sont les grandes villes italiennes concernées ?
Megabus annonce dans un premier temps des points de départ à partir de Turin, Milan, Vérone, Padoue, Venise, Bologne, Gênes, La Spezia, Pise, Florence, Sienne, Rome et Naples.

Rien encore pour la partie la plus au sud de la « botte », les Pouilles, le Basilicate, la Calabre ou la Sicile… Peut-être pour plus tard.

Et pour l’instant, aucune de ces destinations italiennes n’est encore reliée à un point de départ ailleurs en Europe.

 

Parcourir l’Italie avec Megabus
Naturellement, les trajets sont longs, et relier Milan à Naples demande presque treize heures de route. Vu le coût réduit du tarif, autant éviter ces longs et épuisants parcours et faire de belles étapes à Gênes, à La Spezia, à Rome… D’autant plus que les arrêts se situant en centre-ville, vous ne serez jamais bien loin de votre hébergement.

La flotte Megabus en Italie compte pour l’instant 23 véhicules, de 87 places chacun. Par bonheur pour le voyageur, la compagnie a eu la bonne idée d’équiper ses autobus de Wi-Fi (gratuit), de prises électriques pour vos Smartphones ou ordinateurs portables. Les véhicules sont climatisés et disposent de toilettes à bord.

 

Acheter ses billets Megabus
Dans un proche avenir vendus dans les stations de Rome, Naples, Gênes, Turin et Milan, les billets Megabus ne sont pour l’instant disponibles que sur Internet, sur le site uk.megabus.com ou freu.megabus.com dans sa version française. Une version du site est proposée pour téléphones et appareils mobiles.

 

Les tarifs
Le billet à 1 € ne concerne qu’une partie des sièges disponibles dans chaque bus. Plus vous vous y prendrez tôt dans vos réservations, plus vous aurez des chances d’obtenir ce tarif. Le coût des billets variera selon la période du voyage et selon le volume de la demande sur tel ou tel parcours.

Les billets autres que ceux à 1 € restent malgré tout toujours compétitifs. Durant les périodes de haute saison, il faut s’attendre à ce que les tarifs soient très fluctuants. Raison de plus pour s’y prendre de bonne heure. Megabus annonce tout de même certaines promotions à venir, durant lesquelles un certain nombre de places seront purement et simplement offertes.

Au tarif annoncé, sachez qu’il vous faudra ajouter la somme de 0,50 € par réservation pour couvrir les frais administratifs relatifs au paiement par carte bancaire.

Bon à savoir, pour des réservations durant la période de lancement (et jusqu’au 14 septembre 2015), tous les billets sont à 1 €, même pour des parcours durant les mois de haute saison que sont juillet et août.

Un exemple de tarifs et d'horaires entre Turin et Rome pour août 2015

Un exemple de tarifs et d’horaires entre Turin et Rome pour août 2015

Scroll To Top