Home / Italie / Livourne et la « Petite Venise »
Livourne et la « Petite Venise »

Livourne et la « Petite Venise »

Débouché commercial des riches terres toscanes et du commerce florissant de ce triangle compris entre Pise, Florence et Sienne, Livourne était autrefois le deuxième plus grand port d’Italie. Il venait immédiatement après celui de Gênes, avant que Naples ne le détrône. Ses navires reliaient en une noria sans fin cette partie de la côte italienne aux ports du Proche-Orient, que l’on appelait encore le « Levant » .

Aujourd’hui le port de Livourne est le 5e port d’Italie en termes de flux de marchandises, derrière ceux de Trieste (1er port italien), de Gênes, de Cagliari et de Gioia Tauro (Calabre).

C’est aussi le 6e port d’Italie en termes de transit de passagers (derrière Messine, Naples, Civitavecchia, Olbia et Piombino).

livourne_13
D’un point de vue architectural, Livourne est loin d’être aussi intéressantes que ses voisines, les grandes cités toscanes historiques. Elle reste cependant une destination passionnante en tant que ville portuaire, industrielle, fruit du travail des hommes sur l’autel du commerce méditerranéen.

Livourne n’était autrefois qu’un petit village de pêcheurs isolé sur cette partie du littoral tyrrhénien. Pour construire la ville qu’elle est devenue, il fallut assécher les marécages occupant cette bande côtière sablonneuse située à quelques kilomètres au sud de l’embouchure de l’Arno (qui traverse Pise et, plus en amont, Florence), puis creuser des bassins et des canaux, traçant ainsi tout un réseau de lagunes et d’îlots artificiels, afin de donner accès aux navires.

Un brise-lames protège la côte et signale de loin l’entrée du port de Livourne. Plus au large, autrefois point de repère pour les navires, l’étrange tour de la Meloria sur son minuscule îlot, rappelle une terrible bataille navale au cours de laquelle la flotte pisane fut anéantie par celle de Gênes.

 

De Livourne partent aujourd’hui des navires de commerce et des ferries (Corsica Ferries, Sardinia Ferries et Moby Lines) en direction de Barcelone, de Bastia et de Porto Vecchio, d’Olbia en Sardaigne, de Palerme, ou de la petite île de Capraia, entre la côte toscane et la Corse.

Et à Livourne font escale les navires de croisière pour permettre à leurs passagers des excursions d’une journée en direction de Pise ou de Florence.

 

A Livourne, on se promènera le long de la Via Grande, axe principal de la ville, avenue aux trottoirs couverts et aux bâtiments modernes (la ville eût à subir de très forts bombardements à partir de 1943). La Via grande s’étend entre le port et la Piazza della Repubblica. En son milieu, le cœur de la ville est matérialisé par la Piazza Grande et la cathédrale : le Duomo di San Francesco.

Entre la Piazza Grande et le quartier dit « de la Venezia » , la Piazza del Municipio mérite un léger détour pour ses deux beaux bâtiments, le Palazzo Municipale, construit en 1720, et le Palazzo Granducale, élevé à partir de l’année 1605.

 

Le quartier de la Venezia
Cet ancien quartier, à la fois maritime et industriel, est considéré comme la partie de la ville la plus intéressante et la plus pittoresque à visiter. La « Petite Venise » de Livourne (parfois aussi appelé la « Venezia Nuova« ) s’étend principalement au nord de la grande Place de la République (Piazza della Repubblica). Mais un canal réapparaît du côté opposé après s’être poursuivi, en sous-sol, sous la Place de la République elle-même. L’immense Place de la République constitue de ce fait un pont enjambant l’un des principaux canaux de Livourne.

De la Piazza della Repubblica et de sa voisine la Place Giuseppe Garibaldi on admirera une des plus jolies vues sur la darse, sur la « Fortezza Nuova » , et sur un secteur du port regroupant à la fois des bateaux de pêche et de plaisance.

Conçu au 17e siècle, cet ensemble d’îlots séparés les uns des autres par un réseau de canaux navigables et reliés entre eux par un grand nombre de ponts, a préservé son caractère d’origine.

Quelques images du quartier della Venezia :

La construction débuta en 1629, avec l’aide d’ingénieurs vénitiens. Il s’agissait de réaliser un réseau de transports entre installations portuaires et la partie industrielle et commerciale de la ville afin de permettre aux négociants de transporter, au moyen de barges et de péniches, leurs marchandises entre les bateaux de haute mer et leurs entrepôts et commerces.

Sur l’îlot principal fut tracée une rue rectiligne, luxueuse au milieu de ce secteur industriel, la Via Borra, destiné au logement des riches armateurs et marchands.

L’ensemble de la Venise Livournaise s’étend entre la Forteresse Neuve (Fortezza Nuova) entourée de canaux et la plus à l’intérieur des terres, et l’Ancienne Forteresse (Fortezza Vecchia), qui fait partie intégrante du port de Livourne.

Aujourd’hui, le quartier de la Petite Venise est particulièrement fréquenté par les visiteurs comme par les locaux durant la belle saison, lorsque les terrasses des bars et des restaurants s’installent en bordure des canaux. Début août, un festival traditionnel « Effetto Venezia » présente dans ce quartier des concerts, des spectacles, des artistes de rues, un marché artisanal et propose des promenades en bateau le long des canaux.

Et quelques images vidéo aériennes du quartier de la Venezia…

Scroll To Top