Home / Italie / Ostuni – La ville blanche du Salento
Ostuni – La ville blanche du Salento

Ostuni – La ville blanche du Salento

A huit kilomètres des côtes de l’Adriatique, la blanche Ostuni  s’étire au-dessus de la plaine  sur une aride colline karstique de la « Murgia méridionale » culminant à 229 mètres d’altitude. Nous sommes ici dans la région des Pouilles et dans la province de Brindisi.

D’une blancheur éblouissante dans la lumière du Mezzogiorno italien, le pittoresque cœur historique d’Ostuni est ici nommé « la Terre » (la Terra), comme un îlot de terre ferme au cœur de l’océan émeraude des oliviers qui encerclent la ville.

ostuni_palazzo del seminario

Palais épiscopal

La forme d’Ostuni, sa couleur, la disposition de ses maisons, évoquent une cité orientale, une « casbah » faite d’un enchevêtrement de ruelles, étroites et tortueuses, d’escaliers abrupts, de places minuscules et de cours cachées, de passages couverts, de terrasses et de balcons, de maisons réparties sur plusieurs niveaux, que dominent le palais de l’évêché et la monumentale cathédrale, seules touches de couleur ocre dans cet univers immaculé.

ostuni_5
Les maisons sont des cubes accrochés au rocher, lui-même souvent creusé afin d’augmenter la surface habitable de chacune.

Surmontées d’une terrasse et disposées en amphithéâtre, toutes offrent une vue sans obstacle sur les rives de l’Adriatique et sur la mer d’oliviers qui entoure la ville comme un écrin. Une seule rue véritable, la Via Cattedrale, ample et carrossable, divise en deux le cône de la vieille ville pour en atteindre le sommet.

Passée successivement entre les mains des Romains, des Ostrogoths, des Normands et des Espagnols, Ostuni  a conservé une partie de ses remparts médiévaux et huit des treize tours aragonaises qui la protégeaient.

A découvrir à Ostuni Au fil de  vos promenades dans les ruelles de la ville blanche vous découvrirez :

  • La Cathédrale (duomo), construite entre 1435 et 1495, elle marque le cœur de la ville.
  • Le Palais épiscopal (Palazzo Vescovile) et la loggia, élégante construction réalisée en 1750.
  • Le Palais municipal (Palazzo Municipale), construit au 18e siècle sur les restes d’un couvent franciscain datant de 1739.
  • La Colonne de Sant’Oronzo, face au palais municipal, sur la Piazza della Libertà.
  • L’église baroque San Vito Martire (aussi appelée Santa Maria Maddalena).

A découvrir aussi, sur la côte, le port de Villanova, construit au 13e siècle sous la domination de Charles 1er d’Anjou. Le port se trouve au centre de la portion littorale relevant de la commune d’Ostuni.

Les plages d’Ostuni
Bien que distante de 8 km du littoral, la commune d’Ostuni possède, sur une longueur d’une vingtaine de kilomètres, quelques-unes des plus belles plages de la région des Pouilles : Le Lido Morelli, dans la partie nord de la côte, une longue plage bordée de végétation méditerranéenne ;   Quarto di Monte (et son petit bar de plage ouvert en soirée) ; Rosa Marina (qui comprend la réserve naturelle des « Dune Costiere ») ; Torre Pozzella, entourée d’une végétation sauvage et dominée par une tour du 16e siècle ; Torre Guaceto, une zone protégée, située à égale distance entre Ostuni et Brindisi.

Scroll To Top