Home / Italie / Près de Montalcino, l’abbaye romane de Sant’Antimo
Près de Montalcino, l’abbaye romane de Sant’Antimo

Près de Montalcino, l’abbaye romane de Sant’Antimo

Fondée au Moyen-âge, à proximité de Montalcino, et du village de Castelnuovo dell’Abate, l’abbaye cistercienne de Sant’Antimo occupe une place privilégiée au cœur d’un paysage de collines typiquement toscan, où prospèrent vignes, cyprès et oliviers séculaires.

Il s’agit d’un des principaux exemples de l’architecture monastique au 13e siècle, et sans doute de l’abbaye romane la plus importante du Sud de la Toscane.  Jusqu’au 14e siècle, elle fut un centre spirituel, économique et culturel, souvent en conflit avec la République de Sienne elle-même.

Dès le premier regard, l’antique construction, témoignage du passé de ces terres situées dans la province de Sienne, séduit par le contraste entre la masse de son puissant campanile à section carrée et la douceur de ses lignes arrondies.

On ne sait que peu de choses sur la fondation de l’abbaye de Sant’Antimo. Elle est généralement attribuée à Charlemagne, lorsque celui-ci se rendit, en 781 en pèlerinage à Rome pour rencontrer le Pape Adrien Ier. Les premiers documents en attestant l’existence remontent à l’année 813.

Au cours du 9e siècle, grâce aux privilèges impériaux et à l’arrivée en ses murs des reliques de Saint Antime d’Arezzo, martyr mort en 352, le lieu connut une certaine ferveur.

A partir du 11e siècle, sa situation à proximité de la « Via Francigena » en fait une étape sur la voie des grands itinéraires de pèlerinage européens. Avec l’afflux de pèlerins, les donations abondent et l’abbaye s’enrichit au point d’augmenter sensiblement son patrimoine foncier en Toscane et sur la partie maritime de cette dernière, la Maremma.

Au 12e siècle l’édification d’une nouvelle église abbatiale est entreprise pour remplacer l’ancienne « Chapelle carolingienne » encore visible aujourd’hui.

L’architecture du nouvel édifice, typique de l’art roman italien, se situe dans une ligne inspirée aux monastères de cette époque par l’abbaye française de Cluny : système basilical à trois nefs avec déambulatoire et chapelles radiales, nef centrale très élancée en hauteur, décorations à motifs géométriques ou végétaux.

sant_antimo_7

Parmi les chapiteaux, le plus réputé représente « Daniel dans la fosse aux lions« , œuvre de l’énigmatique et anonyme artiste catalan connu sous le nom du « Maître de Cabestany« , lequel fut actif dans divers monastères européens.

L’intérieur, qui abrite aussi plusieurs fresques et un grand crucifix en bois, reste cependant d’une grande sobriété, dégageant une profonde spiritualité.

Un tour à l’extérieur permet d’admirer apprécier les belles formes romanes de l’abbaye, d’observer les murs anciens de la chapelle carolingienne, et de découvrir divers bas-reliefs représentant les animaux fantastique d’un bestiaire médiéval.

L’abbaye de Sant’Antimo a repris son activité en 1979, après plus de cinq siècles d’interruption, grâce à la nomination par l’évêque de Sienne d’un groupe de moines en grande partie français, appartenant à l’ordre de Saint Augustin. Avec l’aide de la province de Sienne et de la commune de Montalcino, des travaux de rénovation furent entrepris au début des années 1990.

La communauté, très active, compte aujourd’hui huit moines de diverses nationalités, majoritairement Italiens et Français. Les offices, trois par jour, dits en Italien ancien, sont accompagnés de chants grégoriens.

Mais ce renouveau de Sant’Antimo devait n’être qu’éphémère, la communauté ayant annoncé en mai 2015 son intention de se transférer à l’abbaye française de Saint Michel de Frigolet, près d’Avignon.

 

Comment se rendre à Sant’Antimo ?
L’abbaye constitue une visite souvent associée à celle de Montalcino, dont elle n’est qu’à moins de 15 minutes vers le sud. Prendre la direction Castelnuovo dell’Abate.
L’abbaye est aussi dans le rayon de moins d’une demi-heure de route des charmants villages toscans de San Quirico d’Orcia, de Castiglione d’Orcia et de Bagno Vignoni.
A partir de Sienne, comptez une heure de route.
Pour les randonneurs, un sentier relie en plus ou moins deux heures de marche le village de Montalcino à l’abbaye de Sant’Antimo.
L’entrée de l’abbaye est gratuite.
Horaires : de 10 h 15 à 12 h 30 et de 15 h à 18 h 30.

 

Scroll To Top