Home / Culture / Quelques fêtes en Italie (1)
Quelques fêtes en Italie (1)
Le Calcio Florentin en 1688

Quelques fêtes en Italie (1)

Terre de traditions ancestrales et pays très ancré dans le Catholicisme, l’Italie ne manque pas de multiples fêtes, tant profanes que religieuses. Dans chaque région, dans chaque province, presque dans chaque ville, des cérémonies et célébrations auxquelles la population est très attachée, pour le plus grand plaisir des visiteurs.

L’Epiphanie
La première grande fête de l’année est celle de l’Epiphanie, qui se déroule dans la nuit du 5 et 6 janvier. A Rome, sur la merveilleuse Piazza Navona, on fête l’arrivée de la fabuleuse « Befana » la sorcière qui apporte friandises aux « enfants sages » et morceaux de charbon aux autres.  Tout autour de la place s’élèvent tréteaux et barques de bois éclairés « a giorno« . Jouets, confiseries, beignets, bijouterie de pacotille et tant d’autres choses utiles et inutiles, se vendent à un public dense et assourdissant qui, pour ajouter encore à un bruit considérable souffle à perdre haleine dans des traditionnelles trompettes de fer blanc… Le côté religieux de la fête garde son importance avec les cérémonies et les rites de Sant’Atanasio et de l’Aracoeli et aussi avec la grande crèche de Sant’Andrea della Valle.

Le Carnaval d'Ivrea en 1866

Le Carnaval d’Ivrea en 1866


Le carnaval

A quelques exceptions près, le carnaval a perdu en Italie son charme ancien et, désertant la rue, il s’est réfugié dans les salles de bal, dans les théâtres et dans les lieux de plaisir nocturnes. Il n’est plus la fête populaire qu’il était au cours des siècles passés.
Certains carnavals ont tout de même survécu à l’épreuve du temps, d’autres ont connu une résurrection récente grâce à l’effort de passionnés. Si le Carnaval de Rome a aujourd’hui disparu, Carnaval de Venise  est un des plus célèbres du monde.
A Ivrea, les gardes et les « abba« , vêtus d’anciens et pittoresques costumes, forment un cortège animé. La tradition a été reprise également à Viareggio où le carnaval a pris un nouvel éclat. La foule en liesse assiste au défilé de chars. Citons aussi les très renommés carnavals de Cento, de Manfredonia, de Striano, de Putignano, de Satriano ou d’Acireale.

La Semaine Sainte
L’Italie est un pays éminemment catholique. Il ne faut pas s’étonner  si les cérémonies de la Semaine Sainte y atteignent une importance spectaculaire qu’on peut comparer seulement à celles qui se déroulent  en Espagne. Il n’est pas de cité grande ou petite qui ne rappelle la tragédie du Golgotha. (Suite Article : Semaine Sainte à Rome)

Le Scoppio del Carro à Florence
A Florence, se déroule le jour du Samedi saint, sur la place du Duomo, la cérémonie de l’ « Explosion du char » (Scoppio del Carro), née de l’ancienne coutume de porter le feu sacré de maison en maison justement le Samedi saint. On allumait ce feu en frottant une pierre à feu sur un fragment du Saint Sépulcre. La cérémonie était célébrée à Santa Maria Sopra Porta et l’étincelle allumait une torche qui était transportée en procession à Saint-Jean avant de communiquer le feu aux foyers des citadins. Vers le 15e siècle, la famille des Pazzi fit construire un char pour donner une plus grande importance à la chose. Aujourd’hui l’usage s’est maintenu. Un char tiré par des boeufs et bourré de pétards est amené devant Santa Maria del Fiore. A la fin de la messe, une « colombina« , fusée en forme de colombe courant sur un câble d’acier provoque l’allumage d’une mèche et le char explose. D’après la façon dont se produit l’explosion, on tire des augures sur les récoltes prochaines.

Pâques
Le dimanche de Pâques revêt une solennité spéciale à Rome où généralement ce jour-là, des touristes affluent. Des messes solennelles sont célébrées dans les basiliques Saint-Pierre, à Saint-Jean de Latran, et Sainte-Marie Majeure. Dans les autres églises, on expose des reliques.

1er Mars : Saint-Efisio à Cagliari
Passons pour un instant en Sardaigne : à Cagliari on fête Saint-Efisio le 1er mars en mémoire de ses interventions miraculeuses. Les éclatants costumes du Campidano contribuent à rendre le spectacle plus beau.

1er Mai : Il Calcio in costume à Florence
Le 1er dimanche de mai se joue à Florence sur la Piazza della Signoria la fameuse partie de ballon du 16e siècle. On sait en effet qu’en 1530, la jeunesse florentine joua sur cette place, par une sorte de défi, une partie de ballon tandis que les troupes impériales assiégeaient la ville. Les joueurs sont en costumes anciens.

Saint Nicolas de Bari

Saint Nicolas de Bari

7 Mai : Saint Nicolas à Bari
Le cortège de San Nicola à Bari, le 7 mai, est somptueux et caractéristique. Un page à cheval, portant un étendard avec le blason de la cité, ouvre la marche. Les pêcheurs et les marins le suivent escortant une embarcation placée sur un char. L’embarcation transporte quelques marins en costume médiéval qui rappellent le transport à Bari en 1087 des dépouilles du saint. La fête se prolonge dans la journée du 8 mai : la barque fait alors la navette entre le vieux port et la plage de Filoscene où la statue du saint est exposée à la vénération des fidèles. On procède ensuite au retour de la statue à la cité par mer sous une pluie de feux d’artifice. Un cortège clôt la cérémonie.

 

Le Palio d'Asti

Le Palio d’Asti

 

Le Palio d’Asti
La fête animée et pittoresque du Palio de Asti dans la première décade de mai, remonte au 13e siècle et se célèbre à l’occasion de la fête de Saint-Second. Elle n’a pas la magnificence de celle de Sienne mais est certainement digne d’être connue.

 

 

Quelques fêtes en Italie (2)
Quelques fêtes en Italie (3)

 

Laisser un commentaire

Scroll To Top