Home / Italie / Ragusa Ibla, cité baroque…
Ragusa Ibla, cité baroque…

Ragusa Ibla, cité baroque…

Ragusa Ibla correspond à la partie la plus basse et la plus ancienne de la sicilienne Ragusa.

Au lendemain du terrible séisme de 1693, qui frappa aussi Modica, Noto, Catane ou Scicli, détruisant tout sur son passage et faisant des milliers de victimes, il fut décidé de reconstruire Ragusa.

Mais tous ne furent pas d’accord : fallait-il reconstruire sur les décombres de la ville effondrée ou s’installer dans les environs ?

La partie la plus aisée de la population, nobles et bourgeois, attachée au site ancestral, décida de reconstruire sur les lieux mêmes de la ville détruite. Les ouvriers et les paysans décidèrent d’abandonner les ruines et de reconstruire la ville sur un emplacement à quelque distance de là, la nouvelle Ragusa, rationnelle et aux rues rectilignes, sur lequel ils élevèrent leur nouveau lieu de culte, la cathédrale San Giovanni.

Ragusa est ainsi composée de deux villes distinctes, « Ragusa Ibla » ou tout simplement « Ibla » et « Ragusa Superiore » , toutes deux administrativement réunies en 1926.

Ragusa Ibla

Ragusa Ibla

Ragusa est l’une des huit villes baroques du sud-est de la Sicile collectivement listées au Patrimoine de l’Humanité pour leur intérêt architectural (dit « Baroque Sicilien ») et urbanistique. Dix-huit de ses constructions historiques sont listées par l’UNESCO.

La ville d’origine fut installée sur une des collines des monts Iblei, sommité rocheuse atteignant l’altitude de 500 mètres et entourée de vallées encaissées sur trois de ses côtés.

Fondée par l’antique population insulaire des Sicules et alors connue sous le nom d’ « Hybla Heraea » , elle établit des relations avec les Grecs dès le 5e siècle av. J.-C. et passa aux mains des Romains en 258 avant notre ère avant de tomber sous l’influence des Byzantins puis des Arabes et, en 1091, des Normands.

Rabusa Ibla a pour monument emblématique son imposante Basilique Saint George (Duomo di San Giorgio), construite entre 1739 et 1775 dans un mélange de baroque et de néoclassique représentant à merveille  le « Baroque Sicilien » . L’église est d’autant plus impressionnante qu’elle est posée au sommet d’un escalier monumental, lui-même dominant la piazza principale du village.

ragusa_ibla_duomo_di_san_giorgio
Promenez-vous au hasard des rues (Via Roma, Via del Corso, Via del XXV Aprile) et des ruelles de cette petite ville typiquement sicilienne, en vous arrêtant pour vous reposer et pour vous rafraîchir sur une des nombreuses terrasses ombragées par des parasols.

En se laissant paresseusement dévaler le long des rues en légère pente, on finit par arriver, à l’extrémité de la ville, au Giardino Ibleo, parc public planté de rangées de palmiers et qui conserve quelques beaux bâtiments religieux anciens tels que l’église San Giacomo.

 

Et pour les amateurs de séries policières, et tout particulièrement des aventures du commissaire Montalbano, personnage tiré des romans du sicilien Andrea Camillieri, sachez que tout comme Scicli et Modica, Ragusa est l’une des villes fréquentées par le sympathique enquêteur et apparaissant au fil des épisodes.

Scroll To Top