Ne manquez pas !
Accueil / Italie / Rapallo, sur la Riviera du Levant

Rapallo, sur la Riviera du Levant

Rapallo, sur la Riviera du Levant
4.7 (93.85%) 26 votes

La construction de la ligne ferroviaire reliant Gênes à Sestri Levante, et l’ouverture de la petite gare de Rapallo en 1868 transforma cette communauté de pêcheurs du Golfe de Tigullio en une station balnéaire soudainement à la mode.

A la fin du 19e siècle et au début du 20e, nombreux furent les artistes et personnages célèbres à venir profiter du climat, idéal dans ce secteur abrité de la Riviera du Levant, alors réservée à quelques happy few. Nietsche, en 1883, y rédigea une partie d’ « Ainsi parlait Zarathoustra« .  La première décennie du 20e siècle vit séjourner Sibelius, Liszt, Maupassant, et le président américain Roosevelt. Puis vinrent les écrivains Hemingway, Ezra Pound, les têtes couronnées, Hussein de Jordanie ou Soraya de Perse. Rapallo était ainsi lancée comme station balnéaire mondaine et une des perles de la Riviera italienne.

rapallo_2

A moins d’une demi-heure par la route au sud de Gênes, Rapallo mérite une visite ou un séjour, pour ses beautés naturelles et historiques.  Entre les eaux bleues de la Mer ligure et  la végétation sombre des collines environnantes, entre son très chic « Lungomare » Vittorio Veneto et les lignes de la voie ferrée, Rapallo étend son lacis de ruelles étroites (les « caruggi« )  bordées de maisons colorées.

Sur un rocher de la baie, à quelque mètres de la plage, s’élève le Fort antique de Rapallo, symbole de la ville, oeuvre protectrice construite en 1549 et destinée à protéger Rapallo des attaques de pirates. Le fort devint par la suite prison. Il sert aujourd’hui pour les expositions. Une réplique du fort, belle maquette en bronze, fait face à l’original sur la promenade Vittorio Veneto. Début juillet, lors des fêtes de Rapallo, le fort est au coeur du feu d’artifice qui embrase la baie.

rapallo_4

A visiter aussi, la basilique de Saint Gervasio et Saint Protasio remontant à la fin du 4e siècle, la Tour civique et l’église de Saint Stefano première église du village, antérieure à l’an mille, l’Oratoire des Blancs, bâtiment religieux du 16e siècle, le Monastère des Clarisses et l’église San Michele.

Au-dessus de la ville, le Sanctuaire de Montallegro, à la façade en marbre et aux voûtes décorées de fresques, fut construit en commémoration d’une apparition de la Vierge en 1557. On atteint le sanctuaire au moyen d’un téléphérique qui parcourt en sept minutes les six cents mètres de dénivelé.

Comme dans de nombreuses petites villes de la côte ligure, le centre ville est à découvrir pour ses maisons aux mille teintes d’ocres, de jaunes et de rouges, souvent ornées de fresques et de fenêtres en trompe l’oeil et surmontées de toits en ardoise.

rapallo_8

Pour les marcheurs, le site de Rapallo est entouré de sentiers sinueux offrant des vues étendues sur la ville comme sur la Riviera Ligure.

De Rapallo, il est facile de se rendre, un peu plus aux sud, jusqu’aux petits ports de Santa Margherita Ligure et de Portofino.

Laisser une réponse