Home / Italie / Ravello – Un miracle d’harmonie sur la côte amalfitaine
Ravello – Un miracle d’harmonie sur la côte amalfitaine

Ravello – Un miracle d’harmonie sur la côte amalfitaine

Au nombre des villages de la côte Amalfitaine, Ravello, perchée sur son rocher, à plus de trois cents mètres au-dessus de sa voisine Amalfi, est certainement l’un des plus enchanteurs.  

On l’atteint au terme des sept kilomètres d’une route en lacets dont chaque virage offre un paysage différent sur le bleu de la Méditerranée et sur les villages côtiers dominés par la falaise.

Ravello s’élève sur le mont Torello, un contrefort de la Valle del Dragone (la Gorge du Dragon) et offre un panorama de suprême beauté sur la côte, du Cap de Conca dei Marini au Cap d’Orso.

Un endroit particulier, hors du temps, un miracle d’harmonie, apprécié de longue date des peintres, des écrivains et des artistes en quête de beauté et de tranquillité pour certains, de mondanités pour d’autres, au cœur d’un espace associant l’âpreté de la topographie à la douceur des paysages.

Les voyageurs célèbres s’y retrouvèrent, s’y rencontrèrent, s’y installèrent parfois pour de longues périodes, achetant une de ces villas dont les terrasses offrent une vue sans fin sur la mer tyrrhénienne et sur le golfe de Salerno.

Les amoureux de Ravello eurent pour nom ceux de musiciens tels que Verdi, Toscanini, Wagner, Strawinsky, d’écrivains de dramaturges et de poètes comme André Gide, Henrik Ibsen, Paul Valéry, Graham Greene, Virginia Wolf, Tennessee Williams, Gore Vidal, E.M. Forster, de personnages du septième art parmi lesquels Fellini, Rossellini ou Vittorio Gassman…

A Ravello, vos pas vous conduiront à travers une succession de villas, d’églises, de ruelles de places et de points de vue, de jardins extraordinaires, dans la lumière éblouissante de cette incroyable région caressée par le soleil du sud de l’Italie.

ravello_2

 

A découvrir, Santa Maria Immacolata, l’église du 13e siècle; le Duomo, sur la principale place du village, dont les lignes actuelles datent du 18e siècle; la Villa Rufolo, palais de style Mauresque dont la première implantation remonte au 13e siècle; la Villa Cimbrone, édifiée à partir du 11e siècle et dont les jardins et la « terrasse de l’ Infini » sont les plus spectaculaires de la Côte amalfitaine… et les ruelles pavées et tortueuses desquelles le panorama apparaît changeant à chaque virage.

Chaque année se tient à Ravello un festival musical qui porte le nom, en hommage à son amour pour la région, de Richard Wagner.

Scroll To Top