Home / Rome / La Villa Giulia
La Villa Giulia

La Villa Giulia

A la porte del Popolo, on est alors très proche des jardins « hors les murs » où se logeaient, dans un parc d’agrément relié au Pincio, des villas dont bon nombre ont disparu, effacées notamment par le développement urbain.

villa_giuliaLes espaces verts, selon le style antique, comprenaient une demeure privée, souvent un élégant palais, entourés de terres cultivées et de terres agencées magnifiquement où étaient organisées des fêtes champêtres. Ce sont maintenant des parcs ouverts à tous, transformés en jardins anglais.

Les patriciens y installaient leurs collections artistiques, ce qui donna naissance aux musées.

La villa Giulia a été construite à la demande du pape Jules III qui désirait une résidence d’été éloignée du centre de la ville.

En cinq ans les architectes Vasari, Vignola et Ammannati édifièrent un magnifique palais, dans le goût maniériste, dans une nature ornée de jets d’eau, de fontaines dont la plus somptueuse est le célèbre nymphée à deux étages, avec loggia et balustrade, avec grottes et statues, formant un ensemble impressionnant.

A la mort de Jules III la villa fut abandonnée. En 1889 elle devint le siège du Musée national étrusque qui présente une belle collection d’objets d’art de cette époque provenant du Latium, d’Ombrie et de Toscane.

Les cours intérieures sont harmonieuses. La loggia, encadrée de deux ailes ressemble a un théâtre. Son plafond est peint par Pietro Venale et reste un bel exemple d’une splendeur aujourd’hui disparue. La voûte peinte d’un ramage où s’ébattent des oiseaux donne une allure de fraîche tonnelle. Les murs sont peints de « grotesques » et de figures mythologiques.

La Piazza del Popolo - La Porta del Popolo - La Villa Borghese - La Villa Giulia

Scroll To Top