Home / Rome / Piazza Navona
Piazza Navona

Piazza Navona

La piazza Navona a une forme, à nulle autre pareille, étroite, très allongée, fermée au nord par un côté arrondi. Elle s’étire sur 240 mètres et a 65 mètres de large. Elle évoque la forme d’un navire (navis).

Construite à la demande de l’empereur Domitien, qui régna de 81 à 96 après J.-C. elle fut destinée aux jeux, aux concours sportifs, auxquels s’ajoutèrent plus tard les combats de gladiateurs et les combats de fauves.

Les bâtiments qui la bordent sont sur l’emplacement réservé dans l’antiquité aux trente mille spectateurs.

Elle est, depuis la Renaissance, le coeur de l’un des quartiers les plus fréquentés, le centre privilégié d’un plan de rénovation urbanistique très réussi.

En 1477, le pape Sixte IV y fit placer le marché qui était auparavant au Capitole.

La construction de plusieurs palais en fit un quartier résidentiel. Les familles aristocratiques s’y installèrent.

Le pape Innocent X entreprit également sa transformation, et lui fit atteindre la perfection architecturale.

Outre le palais de sa propre famille, il demanda la rénovation de l’église Sainte Agnès en Agone (Sant’Agnese) et la restauration des deux fontaines extérieures qu’avait voulu le pape Grégoire XIII.

Innocent X fit aussi construire, au centre de la place, la monumentale Fontaine des Quatre Fleuves (Fontana dei quattro fiume) en 1651, la plus admirable et la plus coûteuse.

Les colosses personnifient les fleuves des quatre continents, le Gange, le Rio de la Plata, le Danube et le Nil, au visage voilé, car à l’époque on n’en connaissait pas la source. Cette merveille est un des chef-d’oeuvre majeurs du Bernin.

Le cadre prestigieux de cette place unique a été le théâtre de splendides tournois, de longues processions, de jeux aquatiques.

La place Navona continue d’être l’une des plus animées de Rome, avec ses artistes qui exposent, ses marchands, ses restaurants, ses promeneurs qui la quittent à regret à une heure avancée de la nuit.

La fontaine au sud de la piazza fut dessinée par Le Bernin et réalisée par son élève Giacomo della Porta en 1654. La fontaine est dénommée « Fontaine du Maure » .

La vasque de l’extrémité nord est appelée « Fontaine de Neptune » (fontana di Nettuno). Elle a été réalisée au 16e siècle. Le dieu de la Mer, Neptune, aux prises avec une pieuvre, a été sculpté trois siècles plus tard par Antonio della Bitta.

 

Le Palais Pamphili
L’aristocrate Giovanni Pamphili, cardinal puis pape sous le nom d’Innocent X, fit agrandir le palais de sa famille, entre 1644 et 1650.

Avec l’église Sant’Agnese in Agone qu’il côtoie, il domine la place Navona, sur le grand côté ouest.

Il est l’oeuvre de l’architecte Girolamo Rainaldi qui ajouta au palais, au fur et à mesure, plusieurs bâtiments acquis par les Pamphili, jusqu’à former un vaste ensemble dont Sainte-Agnès devint la chapelle privée.

Dans le palais, la construction de la grande galerie est l’oeuvre de l’architecte Borromini.

Sa décoration à fresque (sur enduit frais) est de Pierre Cortone. Elle représente des scènes de l’Eneide poème épique de Virgile contant l’exil d’Enée, prince troyen dont les Pamphili se disaient les descendants.

Par la suite, le pape Innocent X offrit le palais à sa belle-soeur Olimpia Maidalchini qui y constitua une collection artistique des plus brillantes.

Lorsque l’illustre famille s’installa au palais Doria-Pamphili, dans le quartier du Capitole, sur la via del Corso, au 18e siècle, la collection d’art fut transférée dans la nouvelle résidence.

Le palais est aujourd’hui propriété de la République du Brésil dont il abrite l’ambassade en Italie.

 

Laisser un commentaire

Scroll To Top