Home / Rome / Sainte Marie des Anges
Sainte Marie des Anges

Sainte Marie des Anges

Parmi les édifices religieux dont le quartier du Quirinal s’honore à juste titre, l’église Sainte Marie des Anges est due à Michel-Ange qui transforma pour ce faire la salle centrale des Thermes de Dioclétien, à compter de 1563.

Le pape Pie IV (1559-1565) demande à Michel-Ange, alors âgé de 86 ans, d’intégrer une église dans une partie des thermes gigantesques fermés depuis plus de mille ans, servant de greniers et d’écuries, et qui avaient été cédée aux moines de Sainte Croix de Jérusalem.

sainte_marie-des_anges_2

C’est ainsi que les deux axes du plan en croix grecque avec les quatre chapelles latérales, occupent la surface de la basilique antique, du caldarium et du tépidarium.

L’axe de l’église fut modifié au 18e siècle par l’architecte Luigi Vinvitelli qui créa un nouvel autel, face à l’entrée, rendant peu reconnaissables les plans de Michel-Ange dont l’oeuvre disparut derrière les transformations successives.

On peut recommander, comme plus profitable, de lever les yeux pour imaginer ce qu’étaient les thermes romains, en admirant les colonnes monolithiques de marbre rouge et les voûtes immenses.

sainte_marie-des_anges_4

C’est à Santa Maria degli Angeli que se déroulent la plupart des cérémonies religieuses officielles romaines.

On y admirera des oeuvres picturales des 17e et 18e siècle, et dans l’abside le Martyre de Saint Sébastien du Dominiquin.

Une deuxième église, Saint-Bernard, fut édifiée à la fin du 16e siècle dans une salle des thermes, dans un angle du mur d’enceinte.

Scroll To Top