Home / Rome / Santa Croce in Gerusalemme
Santa Croce in Gerusalemme

Santa Croce in Gerusalemme

Sur le Viale Carlo Felice, non loin du Latran, cette délicieuse église a fait partie du palais de Sainte-Hélène, mère de l’empereur Constantin.

Lors d’un voyage en pèlerinage à Jérusalem en 329, l’impératrice Hélène aurait découvert un fragment de la vraie croix.

Elle mourut la même année et l’empereur Constantin, son fils, fit construire dans le palais une église devant conserver la relique.

Cet édifice compte parmi les sept églises du pèlerinage à Rome.

Il est situé en bordure du mur Aurélien, à moins d’un kilomètre de la basilique Saint Jean de Latran.

Des fouilles récentes ont mis à jour sous l’église des vestiges d’un baptistère de l’époque de Constantin, qui serait le plus ancien de la ville.

Au 12e siècle, l’église fut transformée en une basilique à trois nefs et vit ainsi sa structure originale profondément remaniée.

Plus tard son campanile fut intégré à la construction baroque, de la fin du 18e siècle, dominée par plusieurs statues accompagnant celle de Sainte Hélène portant la croix et celle de Constantin.
La façade baroque, en portique, au mouvement ondulant, créée par Domenico Gregorini de 1743 à 1750, est surmontée d’une jolie balustrade ornée de statues.

Au centre est placée l’Apothéose de la croix.

A l’intérieur le magnifique pavement cosmatesque subsiste ainsi que les fresques de l’abside relatives à la découverte de la croix. Elles seraient d’Antoniazzo Romano (vers 1492).

Un escalier conduit, au-dessous, à la chapelle des reliques, contenant le fragment de la vraie croixdeux épines de la couronne du Christ, un clou de la Passion et même le doigt de Saint Thomas l’incrédule.

Scroll To Top