Home / Rome / Santi Quattro Coronati
Santi Quattro Coronati

Santi Quattro Coronati

Les quatre saints martyrs aux noms inconnus ont subi un supplice qui consistait à endurer une couronne dentelée, en fer, enfoncée dans le crâne, pour avoir refusé d’adorer le dieu Esculape.

santi_quattro_coronati_2L’église qui honore ces suppliciés date du 4e siècle. Lui a succédé un grand édifice commandité par le pape Léon VI (847-855) qui a été détruit par les Normands de Robert Guiscard en 1084.

Un nouveau bâtiment religieux a été érigé en 1111, sur les ruines de la nef principale et de l’abside, sous le pape Pascal II.

Ainsi vit le jour une basilique à trois nefs. Elle fut transformée au 13e siècle en élément fortifié, pour protéger le Latran.

On y pénètre depuis lors en traversant deux petites cours successives.

Sa façade et son clocher témoignent bien de son rôle défensif.

santi_quattro_coronati_1Une porte sur le bas-côté gauche permet l’accès à un petit cloître délicieux, du 12e siècle, en marbre.

Pour y pénétrer, actionnez la petite sonnette qui se trouve à droite de la porte.

Une religieuse de cette congrégation toujours en activité viendra vous ouvrir.

En ressortant de ce lieux de calme et de tranquillité, une obole en remerciement sera la bienvenue…

A l’intérieur de l’église, il faut aller admirer l’oratoire Saint-Sylvestre qui montre un cycle de fresques, de 1246, relatif à la conversion de l’empereur Constantin.

On y voit que l’empereur, malade, a vu en rêve Saint Paul et Saint Pierre lui demandant de rejoindre le pape Sylvestreermite sur le Mont Sorrate.

Celui-ci le guérit par le baptême en l’encourageant à vénérer les portraits des deux Apôtres, à la suite de quoi l’empereur autorisa le pape à exercer sa suprématie sur Rome.

Constantin alla jusqu’au Latran, s’agenouilla aux pieds du pape et lui tendit la tiare.

Santi Quattro Coronati en 1884 (Musée de Rome au Trastevere)

Santi Quattro Coronati en 1884

Scroll To Top