Home / Rome / Saint Pierre aux liens
Saint Pierre aux liens

Saint Pierre aux liens

Les travaux de construction de San Pietro in Vincoli, débutèrent en 431. La consécration a été prononcée par le pape Sixte III (432-440).

saint_pierre_aux_liens_chainesLe pape Léon 1er le Grand (440-461) reçut des mains d’Eudoxie, impératrice à Byzance, les chaînes portées par Saint-Pierre dans ses prisons de Jérusalem et de Rome. Les reliques sont visibles sous le maître-autel.

La première construction, du 5e siècle, a gardé sa forme de basilique à trois nefs, auxquelles s’ajoute un transept tout a fait novateur à l’époque.

Les colonnes doriques sont d’origine, sans doute récupérées d’un édifice de la Rome antique.

Entre le 8e et le 15e siècle, des réaménagements sont opérés. Sixte IV fait édifier le parvis à portique et le cloître (1475). Une fresque montre une procession contre la peste de 1476.

Dans la première moitié du 18e siècle, la restauration conduit à réaliser les fresques du plafond de la nef centrale.

La célébrité de l’église est principalement due au tombeau inachevé du pape Jules II, se trouvant dans la nef centrale, commandité par le pape lui-même, sous l’autorité duquel l’église était placée depuis 1471, alors qu’il était cardinal.

Il a été réalisé par Michelangelo Buonarroti, le grand Michel-Ange.

L’artiste y a travaillé pendant non moins de quarante ans ans, jusqu’à ses quatre-vingt ans, parce que Jules II et ses successeurs l’employaient en même temps à d’autres oeuvres artistiques.

saint-pierre-aux-liens_2

Après plusieurs modifications du projet initial, apparut un tombeau mural de huit mètres cinquante mètres de haut et six mètres soixante dix mètres de large, qui fut placé à l’église Saint Pierre aux Liens.

Le sujet central est un Moïse colossal, héros biblique libérateur du peuple d’Israël, conduisant les juifs hors d’Egypte.

Le vieil homme aux bras musclés, tenant les tables de la loi, les doigts plongés dans sa longue barbe bouclée, aux vêtements aux plis profonds, traduit l’inspiration chrétienne.

Les personnages bibliques féminins, à sa droite et à sa gauche, sont Léa et Rachel incarnant la vie active et la vie contemplative.

Le mausolée, qui devait comporter quarante statues dégage une exceptionnelle puissance.

La foule des visiteurs éblouis devant cette oeuvre unique, ne tarit jamais.

Scroll To Top