Home / Rome / Santa Maria in Trastevere
Santa Maria in Trastevere

Santa Maria in Trastevere

La basilique actuelle fut élevée sous le pape Innocent II (1130-1143) sur les ruines d’un édifice des IIIe-IVe siècles qui fut le plus ancien bâtiment romain consacré à Marie, sous Jules 1er.

Elle a trois nefs et son charmant campanile est de style roman.

La façade médiévale est décorée d’une frise de mosaïque du 12e siècle montrant Marie entourée de dix vierges portant des lampes allumées.

Carlo Fontana, en 1702, la transforme et ajoute un portique avec balustrade couronnée de statues de saints.

santa-maria-in-trastevere_8

A l’intérieur, vingt-deux colonnes antiques, de teintes différentes de style ionien, séparent les nefs.

On se rend compte que leurs socles ont été réajustés. Elles supportent une architrave et un entablement construits avec des matériaux récupérés.

Les mosaïques de l’abside ont une grande renommée.

Des mosaïstes de Constantinople y ont travaillé.

Elles recouvrent aussi bien l’arc que la voûte, dans un éclat doré et lumineux, figurant la gloire divine.

Au-dessus de l’arc, le médaillon est flanqué de sept candélabres et des quatre animaux de l’Apocalypse.

Santa Maria in Trastevere2

Dans la calotte de l’abside, Marie partage avec Jésus le trône divin, et règne avec lui, somptueusement vêtue et couronnée, ce qui est inédit dans l’art chrétien à l’époque et qui se propagera.

Des saints entourent Jésus et Marie. Le pape Innocent II est représenté portant la maquette de l’église. On voit les prophètes Isaïe et Jérémie.

 

La frise inférieure représente des agneaux symbolisant le peuple allant vers l’Agneau Divin.

Les architectures des deux villes de Jérusalem et de Bethléem sont aux extrémités de la frise, montrant que les adeptes du Christ sont issus des communautés juives.

Les mosaïques d’une grande finesse du centre de l’abside, de la fin du 13e siècle, sont de Pietro Cavallini, sur des scènes de la vie de Marie : naissance, Annonciation, naissance de Jésus, adoration des mages, présentation de l’Enfant au temple et la mort de la Vierge.

Au-dessus apparaît Marie en gloire entourée de Saint-Pierre et Saint-Paul.

Santa Maria in Trastevere3

Cette oeuvre du 13e siècle montre un traitement différent des volumes et des attitudes, qui n’obéit plus au style byzantin.

Les fonds d’or sont remplacés par des paysages, par des architectures qui introduisent la notion d’une perspective où s’intègrent les personnages.

 

Scroll To Top