Home / Rome / Le Palais de Venise
Le Palais de Venise

Le Palais de Venise


palais_venise_200La construction du Palais de Venise sur la place du même nom commence en 1455, commandée par le Cardinal vénitien Pietro Barbo, à proximité de son église San Marco.

Le palais de Venise est l’un des tous premiers édifices civils construits à l’époque de la Renaissance, par un prélat, sous le pouvoir pontifical. Il faut rappeler les circonstances de ces constructions.

palais_venise_1_400-300x201Après le pillage de Rome, par les Wisigoths, puis par les Vandales, en 410 et en 455, le dernier empereur est déposé, laissant le pouvoir à l’Evêque de Rome, chef de la chrétienté, qui se déclare Pape.

Les grands prélats, fils de famille, se succèdent au gouverne-ment pontifical faisant une politique clairvoyante pour jeter les bases d’un nécessaire pouvoir temporel, établissant des alliances avec les souverains étrangers, comme le roi des Francs Pépin le Bref qui garantit au Pape l’autorité sur la cité, accompagnée de la donation de territoires en Italie septentrionale, Ravenne, Rimini, Pesaro, Fano, Sinigalia, Ancône, ce qui renforce son titre de « Roi par la grâce de Dieu » .

Les rivalités entre les familles féodales nobles pour occuper les sièges de cardinaux aspirant au siège papal entraînent des conflits. Les querelles pour la prééminence atteignent un paroxysme lorsque le roi de France, après avoir fait élire un pape français, Clément V (1305-1314) fait transférer la résidence pontificale en Avignon, pour soixante dix ans.

Un grand schisme divise la chrétienté, jusqu’à l’élection du Pape Martin V de la famille Colonna, qui amorcera l’ère de la Renaissance. Sous son pontificat et celui de ses successeurs, le renouveau spirituel et politique de l’Eglise sera mis en place.

La reconstruction de la ville, pour lui donner un statut de grande capitale chrétienne, lui procurera un nouvel éclat.

 

Les princes de l’Eglise l’embellissent pour augmenter leur propre prestige, en faisant appel aux plus grands architectes, sculpteurs, peintres, comme BramanteMichel-AngeRaphaël.

L’édification est l’oeuvre de Francesco del Borgo qui donne à Rome le premier palais classique avec cour intérieure.

Devenu pape sous le nom de Paul II de 1464 à 1471, le prélat en fait sa résidence officielle.

Ensuite le palazzo sera attribué à l’Ambassade de Venise, avant de devenir propriété de l’Ambassade d’Autriche auprès du Saint Siège en 1797, pendant la guerre des Etats monarchiques contre les pouvoirs révolutionnaires français.

Depuis 1916, il appartient à l’Etat italien.

palais de venise

 

L’architecture du palais a les caractéristiques transitoires de la Haute Renaissance comme la plupart des palais cardinalices romains de la seconde moitié du 15e siècle.

Son caractère défensif lui vaut un haut soubassement, une tour médiévale d’angle et un couronnement à créneaux.

Les lignes horizontales sont très accentuées alors que les lignes verticales ne le sont pas, ce qui crée une asymétrie inconnue dans les palais de Florence où l’équilibre est plus harmonieux.

La Haute Renaissance romaine se retrouve, par ailleurs, dans les fenêtres à meneaux.

Les salles de réception décorées de fresques abritent un musée de sculptures, tapisseries et peintures.

L’église San Marco, côté sud du palais, très ancienne, a été l’église des VénitiensPaul II y fit ajouter un porche à deux étages formant loggia.

Le Palazzetto Venezia entoure de ses arcades, sur deux étages, et de ses colonnes octogonales, une cour charmante qui rappelle les cloîtres florentins.

Mussolini fit du Palais de Venise son quartier général durant la Seconde Guerre mondiale.

Scroll To Top