Home / Rome / Les Thermes de Caracalla
Les Thermes de Caracalla

Les Thermes de Caracalla

Leur superficie dépassait 11 hectares, 337 mètres sur 328. Ils pouvaient accueillir mille six cents personnes. Avant ceux de Dioclétien édifiés presque cent ans plus tard, ils étaient les plus vastes et les plus somptueux de Rome.

thermes_caracallaAujourd’hui encore, on peut se rendre compte des dimensions impressionnantes des salles et de la taille monumentale des bassins.

Les voûtes s’élevaient à trente mètres de hauteur.

Les bâtiments répondaient à une distribution classique, articulés systématiquement de part et d’autre du grand axe central occupé par les bains : vestiaires et lieux de massages, d’examens médicaux, gymnases, le tout décoré luxueusement, orné de colonnades, niches, recouvert de mosaïque, de marbre, de fresques, garni de magnifiques oeuvres sculptées qui sont maintenant au musée national de Naples.

thermes_caracalla2Les adeptes, après les bains quotidiens, disposaient de jardins, de bibliothèques, mais aussi de salles de conférence, de salles de concert, de magasins, de bureaux, formant un immense parc de loisirs, illustrant le célèbre précepte du poète Juvénal : un esprit sain dans un corps sain, « mens sana in corpore sano« .

Les thermes de Caracalla, qui passent pour l’une des plus grandioses réussites de l’art romain, s’effondrèrent en partie lors d’un tremblement de terre en 847.

Ils furent de plus en plus endommagés du fait que le pape Paul III Farnèse autorisa, à compter de 1534, leur exploitation en carrières pour la construction de la deuxième basilique Saint Pierre du Vatican, en s’appropriant certaines oeuvres d’art.

 

 

caracalla-3

Scroll To Top