Home / Rome / La Basilique Saint Pierre
La Basilique Saint Pierre

La Basilique Saint Pierre

La basilique que l’on admire depuis presque cinq cents ans a succédé à un premier édifice religieux, érigé à compter de 319 à la demande de l’empereur Constantin, sur le lieu où Saint-Pierre serait enterré, et consacré en 326, par le pape Sylvestre 1er.

vatican_basiliquesaint_pierreAu retour d’Avignon, vers la fin du 14e siècle, les papes découvrent la vieille basilique, en très mauvais état, menaçant ruine.

La nécessité de la reconstruire apparut au pape Nicolas V, mais ce ne fut qu’un demi-siècle après qu’un projet fut établi, sous le pape Jules II (1503-1513).

Il ne restait rien de la première église du 4e siècle. Cependant, les fouilles archéologiques, les documents la représentant, auxquels s’ajoutaient les récits du Moyen-Âge, permettaient d’avoir une idée juste de son architecture et de ses dimensions.

L’espace intérieur était en bois. Les colonnes de la haute nef centrale étaient surmontées d’une architrave au-dessus de laquelle deux étages à pilastres étaient assortis de fenêtres à claire-voie. Des arcs maçonnés reliaient les colonnes des nefs latérales, plus basses.

L’architecte Donato Bramante fut chargé de la nouvelle construction. La première pierre de l’édifice fut posée en 1506.

Les travaux s’étalèrent sur plus d’un siècle, jusqu’en 1626, soit mille trois cents ans après la première église paléochrétienne.

vatican_basilique_interieurMiraculeusement l’église donne l’image d’une harmonieuse homogénéité architecturale, alors que la durée de l’édification a été très longue. Mais Bramante s’était inspiré de Sainte-Sophie de Constantinople, dont l’unité architecturale était reconnue.

On hésita longtemps pour déterminer le plan de la basilique, soit en croix grecque, désiré par Bramante et Peruzzi, soit en croix latine que proposaient Raphaël et Antonio da Sangallo.

C’est le pape Paul V (1605-1621) qui exprima le choix définitif d’un plan en croix latine. L’artiste Maderno dut prolonger la nef en cours d’édification , en y ajoutant un vaisseau.

Dans le courant de la contre-réforme qui s’opposait au mouvement protestant de Luther, le projet était grandiose. La longueur totale de l’édifice atteignit 187 mètres, pour accueillir le plus grand nombre de participants aux fastueuses cérémonies, aux processions spectaculaires.

Pendant plus d’un siècle, les papes firent appel à de grands architectes qui procédèrent à d’innombrables remaniements avant que soit achevée, dans sa forme actuelle, la monumentale pièce maîtresse de la Chrétienté.

Bramante succédèrent RaphaëlFra GiocondoGiuliano et Antonio da SangalloPeruzzi, jusqu’à la nomination par le pape Paul III (1534-1549) de Michel-Ange comme architecte responsable de l’ensemble des travaux.

Le maître s’attacha personnellement à la réalisation de la célèbre coupole, jusqu’à sa mort en 1564. Le tambour était achevé lorsque VignoleLigorio et Giacomo della Porta furent chargés de poursuivre l’oeuvre. Carlo Maderno qui avait agrandi l’édifice, à la demande de Paul V, acheva la façade en 1614.

Le 18 novembre 1626, mille trois cents ans jour pour jour après l’inauguration de la première basilique, le pape Urbain VIII consacra le nouvel édifice.

Le Bernin, nommé architecte en chef en 1629, commença la construction des clochers, dont l’un s’écroula.

Les travaux furent considérés comme terminés, après l’adjonction de la sacristie, sous le pape Pie VI (1775-1799).

Basilique Saint Pierre : La Façade - Le Dôme -  L’Intérieur 

Scroll To Top