Home / Italie / Une journée entre Pise et Florence
Une journée entre Pise et Florence
Le pont de la Maddalena

Une journée entre Pise et Florence

Pour se rendre de Pise (surtout connue pour sa fameuse tour penchée, mais qui recèle bien d’autres merveilles) à Florence, le joyau de la Renaissance, plébiscité par les touristes, il serait dommage, sauf pour les plus pressés, de se contenter de parcourir le trajet en moins d’une heure par l’autoroute A 11, l’autoroute « Firenze-Mare » .

Pourquoi ne pas prendre le chemin des écoliers et s’arrêter dans des endroits souvent loin de la foule et qui recèlent nombre de trésors cachés.

Les voyageurs à destination de Florence venus au moyen d’un vol « low cost », atterriront vraisemblablement à l’aéroport de Pise (Galileo Galilei).  Pour ceux qui louent un véhicule, arrivés à l’aéroport de Pise, voici une idée de parcours pour une belle journée aux multiples découvertes.

Et sans même parler de « road-trip », voici quelques destinations à ne pas manquer, que l’on ait posé ses valises à Florence, à Pise ou à Lucca.

1 – Pise
Si vous ne faites que passer en coup de vent (ce serait dommage) il va de soi que vous visiterez en priorité la Tour de Pise et le Campo dei Miracoli. Si vous disposez d’un peu plus de temps promenez-vous en ville et suivez le guide sur notre page consacrée à Pise (Lire l’article).

Pise

Pise


2 – Viareggio
Chic et sophistiquée, Viareggio fut un important pôle touristique dès le début du 20e siècle puis avec l’ère des « vacances à la mer »  durant la période du boom économique des années 1950 et 1960. Viareggio a conservé ses hôtels de luxe des années fastes, le « Grand Hotel » ou le « Prince du Piémont », situés comme toutes les plus belles constructions de la ville, sur le long front de mer, le « Lungamare ».  La plage de Viareggio est « squattée », sur des kilomètres, par une infinité de clubs de plage plus ou moins chics et luxueux. C’est une caractéristique de la plage en Italie, difficile de trouver un endroit pour poser sa serviette : il vous faudra recourir à la location d’un parasol avec transats, le plus souvent réservés aux abonnés à la saison. Certains apprécient, d’autres pas. Viareggio est mondialement célèbre pour son carnaval, avec défilé de char monumentaux, qui se déroule sur le front de mer tous les samedis et dimanches de février. La mascotte en est le clown Burlamacco.


3 – Lucca

A Lucca, laissez-votre voiture dans un des nombreux parkings ou sur une place de stationnement hors les murs. Une promenade d’une à deux heures vous donnera  un aperçu de la ville, dont on pourra commencer par parcourir une partie des murailles (le tour complet en fait 4 km), avant de se rendre vers l’intérieur pour découvrir la Piazza Anfiteatro, place ovale construite sur l’emplacement d’un ancien cirque, les rues médiévales, et les nombreuses tours. L’une d’entre elles, la Torre Guinigi, est couronnée d’un joli petit bosquet de chênes. (Lire l’article consacré à Lucca).


4 – Le pont de la Maddalena

Le ponte della Maddalena est une merveille de l’architecture médiévale. Situé à quelques kilomètres au nord de Lucca, il enjambe avec élégance le cours du Serchio, évoquant mythes,  légendes et histoires oubliées. Il fut commandé par une certaine comtesse Matilde de Canossa afin de faciliter le passage des pèlerins en route pour Rome sur le tracé de la voie Francigena. Laissez votre voiture au petit parking sur la rive gauche du fleuve, pour parcourir le pont sur les 93 mètres de sa longueur et vous élever de près de 19 mètres au-dessus du cours moyen de la rivière. Le Ponte della Maddalena est aussi appelé « Pont du Diable » et, comme c’est souvent le cas, associé à une légende selon laquelle, l’architecte, anxieux de ne pouvoir mener son œuvre à bien, aurait vendu son âme au démon en échange d’un petit coup de pouce…

 

5 – Bagni di Lucca
Les eaux thermales de Bagni di Lucca étaient connues des Romains : il en est fait mention dès 56 avant notre ère. Le village, traversé par le petite rivière Lima, n’est qu’à quelques cinq kilomètres de notre précédente étape, le Ponte della Maddalena. C’est ici un autre pont qui vous accueille, plus récent puisqu’il date de 1860, le Ponte delle Catene, le pont aux chaînes.


6 – Collodi

Ce village de moyenne montagne porte un nom bien connu, celui qui servit de pseudonyme à l’auteur de Pinocchio, le roman pour enfants le plus connu d’Italie et dont la renommée a largement dépassé les frontières du pays. Carlo Collodi, de son vrai nom Carlo Lorenzini  naquit à Florence en 1826, mais c’est par sa famille maternelle qu’il est relié à Collodi. Un village dont la fameuse marionnette de bois au nez qui s’allonge est la vedette incontestée : un parc lui est consacré, en plus de la statue géante que l’on trouve en bord de route, et des quelques boutiques vendant des statuettes et jouets et autres objets relatifs au petit personnage.
Au cœur d’un paysage toscan où l’olivier est le roi, on admirera le vieux bourg de Collodi et son château, ainsi que les étonnants jardins baroques de la villa Garzoni.


7 – Montecatini Terme
Une des grandes « villes d’eaux » européennes et l’une des plus fréquentées d’Italie, tout particulièrement au début du 20e siècle qui associait volontiers mondanités et thermalisme. La luxueuse station thermale fut fréquentée par Verdi, par Pirandello, par Leoncavallo, mais aussi par des personnalités internationales, de Marie Curie à Cocco Chanel, de Gary Cooper à Henry Kissinger ou à Woody Allen. Un funiculaire (le plus vieux du monde toujours en activité) conduit au village perché de Montecatini Alto, que l’on peut aussi rejoindre en voiture. Un joli village à quelques kilomètres mais pourtant à mille lieues de la mondaine station thermale. A visiter sans faute.

Montecatini Alto

Montecatini Alto

8 – Pistoia
Quelque peu oubliée des touristes malgré (ou à cause de) sa grande proximité de Florence, Pistoia est une bien jolie ville chargée d’histoire,. On la visitera pour son quartier médiéval et pour sa Piazza del Duomo, à l’architecture riche et élégante.

Pistoia

Pistoia

 

S’il vous reste un peu de temps sur votre parcours, arrêtez-vous à Prato. Nous ne sommes plus ici qu’à une vingtaine de kilomètres de Florence. A visiter, le Château de l’empereur Frédéric II, le Duomo et son campanile, le Palazzo Pretorio, et les remparts dont la ville est entourée.

Scroll To Top