Home / Italie / Un parcours à Florence – Que faire en un week-end ? (1)
Un parcours à Florence – Que faire en un week-end ? (1)

Un parcours à Florence – Que faire en un week-end ? (1)

A l’occasion d’un séjour en Toscane vous voici aux portes de Florence, joyau artistique et culturel, ville des Medicis, berceau des plus grands créateurs de l’histoire, sculpteurs, peintres, écrivains et poètes, cité dans laquelle naquit et se développa à partir de la fin du 13e siècle ce grand mouvement politique économique et culturel désormais connu et admiré sous le nom de Renaissance.

Inscrite depuis 1982 au patrimoine mondial de l’humanité, Florence regorge de merveilles. On pourrait y consacrer sans jamais s’ennuyer une semaine ou plus. Mais pour ceux qui effectuent un parcours en Toscane ou à travers l’Italie, une visite de deux jours peut malgré tout être gratifiante. D’autant plus que le centre historique de Florence est suffisamment restreint pour pouvoir être parcouru sans difficultés à pied.

Voici dix points à ne pas manquer pour une première approche de la capitale toscane.

1 – Piazza della Signoria
Un bon point de départ, et le centre de gravité de la ville. Il semble que tout le monde aime à s’y retrouver et que ce vaste espace constitue un véritable point d’attraction et de rencontre tant pour les touristes que pour les Florentins. Sur cette grande place de forme rectangulaire et de style Renaissance, le regard se porte immédiatement vers le Palazzo Vecchio surmonté de sa tour et devant lequel on admirera la copie du David de Michel-Ange (l’original est exposé à la Galerie de l’Académie) ainsi que la fontaine de Neptune, œuvre de Bartolomeo Ammannati en 1565.

Faisant angle droit avec le Palazzo Vecchio, la Loggia dei Lanzi, galerie à voûtes en arcades date du 14e siècle. Un fantastique musée ouvert aux quatre vents. On aimera prendre quelques minutes pour aller s’asseoir sur ses vénérables gradins pour admirer les statues provenant de la Galerie des Offices. Au beau milieu de la Piazza della Signoria, en 1498, le frère dominicain Jérôme Savonarole fut mis à mort et brûlé.

Le Palazzo Vecchio

Le Palazzo Vecchio

2 – Piazza del Duomo
En quittant la piazza della Signoria par le nord, on arrive en moins de 300 mètres à la merveille de la Renaissance florentine, la Piazza del Duomo, sur laquelle trône la cathédrale Santa Maria del Fiore, véritable symbole de la ville (et troisième plus grande église d’Italie après la Basilique Saint Pierre de Rome et le Duomo de Milan). La coupole, plus grande coupole maçonnée jamais construite, est l’oeuvre de Filippo Brunelleschi. A droite de la façade, le Campanile de Giotto, et face à l’église, le baptistère de San Giovanni dans lequel tous les Florentins furent baptisés jusqu’au début du 20e siècle. Si vous avez le temps, et s’il n’y a pas trop de monde il ne faut pas manquer de se rendre au sommet du campanile ou en haut de la coupole, deux merveilles d’architecture qui permettent en plus de jouir d’une vue étendue sur le centre historique.

Piazza del Duomo

Piazza del Duomo

3 – Musée des Offices
Dans des bâtiments conçus par Giorgio Vasari à la demande de Cosme le Jeune est exposé l’une des plus belles collections artistiques du monde. Partez à la rencontre des célébrissimes chefs-d’œuvre que sont La Naissance de Vénus et Le Printemps de Botticelli, la Vénus d’Urbino de Titien ou Medusa de Caravaggio. (Du mardi au dimanche – 12,50 €).

Galerie des Offices

Galerie des Offices

4 – Ponte Vecchio
Une des plus belles promenades de Florence et un autre des symboles de la ville. L’édifice actuel en pierre date de 1345. Les petites maisons qui en occupent l’espace sur ses deux côtés en font l’incroyable charme. Autrefois occupées par des commerces divers elles sont aujourd’hui le domaine des bijouteries. La plus belle façade est exposée à l’ouest (en aval du fleuve). Magnifique au soleil couchant. La partie est (amont) est surmontée par le « Corridoio Vasariano », le Corridor de Vassari, passage surélevé commandité par Cosme de Médicis en 1565 et destiné à se rendre incognito du Palazzo Vecchio au Palais Pitti séparés par une distance d’environ mille mètres.

Ponte Vecchio

Ponte Vecchio

5 – Santa Croce
Du Ponte Vecchio, passez sur la rive droite (nord) de l’Arno et dirigez vous vers la droite (est) pendant cinq à six minutes pour trouver la Piazza de Santa Croce. Basilique franciscaine commencée en 1294 sur l’emplacement d’une église plus ancienne, Santa Croce est (comme San-Giovanni e Paolo à Venise) un Panthéon des Gloires italiennes. On y découvrira les sépultures de personnages illustres : Machiavel, Galilée, Vasari, Rossini… ainsi qu’un monument consacré à la gloire de Dante Alighieri. (Tarif 6 €).

La place faisant face à l’église est depuis toujours un lieu de rencontre et de festivités. Le jeu sportif du « Calcio Fiorentino » s’y déroulait aux 17 et 18e siècles. Elle est aujourd’hui le site de manifestations musicales, théâtrales ou gastronomiques.

Santa Croce

Santa Croce

La suite : Un parcours à Florence – Que faire en un week-end ? (2)

Scroll To Top