Home / Italie / Un parcours à Florence – Que faire en un week-end ? (2)
Un parcours à Florence – Que faire en un week-end ? (2)

Un parcours à Florence – Que faire en un week-end ? (2)

Reprenons notre parcours dans la ville des Médicis en découvrant, au fil des rues quelques-uns des joyaux qu’elle recèle. Notre deuxième jour à Florence.

Lire la première partie : Un parcours à Florence – Que faire en un week-end ? (1)

6 – Palais et musée du Bargello
A partir de la Piazza de la Signoria, notre point de départ du jour précédent, moins de trois minutes nous permettent d’arriver au Palazzo Bargello, massive construction médiévale surmontée d’une tour, autrefois palais du « Podestat », haut fonctionnaire et premier magistrat de la ville. C’est dans cette austère bâtisse que le frère dominicain Savonarole fut, en 1498, emprisonné et torturé avant d’être exécuté sur la Piazza della Signoria. Le palais abrite aujourd’hui le Musée du Bargello et son imposante collection de sculptures gothiques et de la Renaissance. C’est à ce titre le plus important d’Italie. En 1865 fut découverte dans le palais une œuvre inconnue de Giotto : un portrait de Dante Alighieri. Dante dont on ne manquera justement pas de voir la maison, ne serait-ce que de l’extérieur, puisqu’elle se trouve non loin, à 150 mètres de la sortie du musée, au n°1 de la Via Santa Margherita, au coeur de la Florence médiévale. (Musée du Bargello : 4 € – Casa di Dante : 4 €).

Palais du Bargello

Palais du Bargello

Les trois destinations suivantes nous conduisent un peu plus loin du centre de gravité de la ville, mais dans des lieux eux aussi aisément joignables à pied : moins de 10 minutes pour chaque étape.

7 – Piazza della Santissima Annunziata
Grande place Renaissance, entourée de portiques à colonnes, elle fut dessinée par Filippo Brunelleschi qui se rendit par ailleurs célèbre à Florence pour avoir aussi réalisé la coupole de la Cathédrale Santa Maria del Fiore. Place et cathédrale sont reliées par la Via dei Servi. En arrivant de la Cathédrale par la Via dei Servi, le regard se porte aussitôt sur le portique de la Basilique de la Santissima Annunziata. Quelques pas au milieu de la place pour admirer la statue Equestre de Ferdinand Ier de Médicis ainsi que deux fontaines baroques.

Piazza della Santissima Annunziata

Piazza della Santissima Annunziata

8 – Basilique San Lorenzo
En revenant sur nos pas vers le Duomo et en prenant à droite par la Via Luigi Gori, nous voici sur la Piazza di San Lorenzo devant la façade inachevée de l’église San Lorenzo commencée dans la première moitié du 15e siècle par Filippo Brunelleschi. Véritable musée comme c’est souvent le cas pour les églises italiennes, elle recèle des œuvres de Michel-Ange, de Fra Filippo Lippi ou de Donatello. On y visite, en plus de l’église, les deux cloîtres, la Chapelle des Princes. (Tarif : 4,5 € et 6 € avec les frais de réservation en ligne). A la sortie de la basilique, ne manquez pas d’aller faire un tour dans la grande halle du marché central, le « Mercato Centrale » , un endroit idéal pour déjeuner dans un des nombreux restaurants du premier étage.

florence_san_lorenzo

Cloître de San Lorenzo

9 – Santa Maria Novella
Nous ne sommes plus qu’à quelques pas (200 mètres) de la Basilique Santa Maria Novella remarquable pour sa façade Renaissance aux motifs géométriques en marbres verts et blancs. Admirez la nef gothique, les vitraux, le cloître et le musée. (Tarif 5 €). Face à l’église s’étend la place Santa Maria Novella dont les grandes dimensions la rendaient autrefois idéale pour l’organisation de fêtes civiles et religieuses comme des affrontements sportifs entre quartiers de la ville. De nos jours la place accueille souvent des tentes présentant des spécialités culinaires toscanes ou italiennes. Un bon endroit pour un déjeuner sur le pouce.

Santa Maria Novella

Santa Maria Novella

10 – San Miniato al Monte
Pour achever cette visite de Florence en deux jours, passons sur la rive sud de l’Arno (Oltrarno) en empruntant une nouvelle fois le Ponte Vecchio. Les plus courageux (ou les plus passionnés) iront à pied en une petite demi-heure de marche. Le parcours, bien indiqué, longe le joli « Jardin des Roses »dans lequel on pourra prendre quelques instants de repos en admirant Florence sur un banc dominant la ville. On arrive à l’abbaye de San Miniato par le Viale Galileo. Parfait exemple de Roman florentin, San Miniato se trouve sur l’une des collines les plus hautes de la ville.

Un bien bel endroit pour achever notre visite de Florence, surtout en fin d’après-midi lorsque le soleil éclaire la façade de San Miniato et descend sur la ville, éclairant d’une lumière magique la cité des Médicis et la campagne environnante.

San Miniato al Monte

San Miniato al Monte

Lire la première partie : Un parcours à Florence – Que faire en un week-end ? (1)

Scroll To Top