Home / Rome / Saint Ignace de Loyola
Saint Ignace de Loyola

Saint Ignace de Loyola

La troisième église qui témoigne de la volonté de consolider la foi catholique par la prédominance des arts, dans le quartier de la Rotonde, a bénéficié de l’oeuvre d’artistes majeurs, comme le jésuite Orazio Grassi et le frère Andrea Pozzo.

C’est la deuxième des grandes églises jésuites, édifiée à la demande du cardinal Ludovico Ludovisi.

La construction débuta en 1626, soit quatre ans seulement après la canonisation d’Ignace de Loyola, le fondateur de la Compagnie de Jésus.

saint-ignace-de-loyola_2

L’église, dont les plans sont de Carlo Maderno, s’élève sur une charmante petite place baroque aux allures de décor de théâtre.

Le bâtiment religieux n’a pas de coupole : c’est une construction fictive, qui en donne l’illusion par la peinture.

Andrea Pozzo y utilise la technique du trompe-l’oeil pour donner l’illusion d’une coupole inondée de lumière.

Sur le sol un carrelage rond indique l’endroit où il est recommandé de se tenir pour saisir au mieux la perspective de l’architecture fictive.

saint-ignace-de-loyola_7

La fresque au plafond de la nef unique mesure trente-six mètres sur dix-sept.

Elle évoque l’oeuvre des Jésuites prédicateurs parcourant le monde pour la conversion des païens et le triomphe de l’Eglise catholique et romaine.

On croit voir le ciel où saint-Ignace reçoit la grâce divine et la transmet au monde entier.

Les parties du monde sont libérées de l’hérésie et de l’idolâtrie grâce à l’oeuvre des missionnaires jésuites.

Un grand nombre de personnages sont en prière.

 

Le Pantheon - Sainte Marie de la Minerve - L’Eglise du Gesu  –  Saint Ignace de Loyola - Le Palais Montecitorio - Saint Louis des Français

Scroll To Top