Home / Italie / Alghero la Catalane
Alghero la Catalane

Alghero la Catalane

Connue autrefois comme la « Petite Barcelone » Alghero (l’Alguer en Catalan) est imprégnée de culture catalane, tant par son architecture que pour la langue, très répandue il y a encore peu de temps et toujours parlée, dans une version italianisée, par près de vingt pour cent de la population.

Sur la côte ouest de la deuxième plus grande île de la Méditerranée (après la Sicile et avant Chypre et la Corse) Alghero plonge ses racines sur un promontoire rocheux de la Riviera del Corallo, la « côte du corail » réputée pour les coraux d’un rouge vif que le visiteur découvrira en grande quantité, moins dans les fonds marins que dans les bijouteries et les magasins de souvenirs de la ville.

Joli port de pêche et de plaisance Alghero, avec ses airs de « repaire de pirates », ses tours et ses murailles dominant la baie, est l’un des sites touristiques les plus prisés de Sardaigne.

L’activité de son aéroport n’est pas étrangère à l’afflux de visiteurs étrangers : Alghero-Fertilia est une destination régulière pour Easy Jet, Alitalia, Jet Time ou Atlantic Airways, et depuis 2009 un hub Ryanair; cette petite ville autrefois à l’écart des grandes routes touristiques est désormais en communication directe et avec Milan, Rome, Pise, Trévise, Gênes, Ancône, Turin, Vérone ou Trieste en Italie, et Gérone, Londres, Manchester, Oslo, Copenhague, Helsinki, Paris-Beauvais, Charleroi, Dublin, Bucarest, Budapest ou Bratislava en Europe.

alghero_bastion_marco_polo

Les bastions d’Alghero

Il est vrai qu’avec sa température clémente tout au long de l’année, ses paysages marins, ses ruelles antiques, son activité commerçante et gastronomique, avec de belles plages à proximité immédiate et une grande quantité d’activités relatives au milieu marin, à commencer par la plongée et la navigation de plaisance, Alghero a de quoi séduire le visiteur. Réputée depuis les années 1960 être la « Porte d’Or du tourisme en Sardaigne » elle est un excellent point de départ pour explorer le reste de l’île.

« L’Alguer » est une ville forteresse. Murs et tours séculaires dominent la mer et se parent au soleil couchant de profondes couleurs variant de l’ocre au rouge, réhaussées de touches, jaunes blanches ou bleues… A l’intérieur des murailles un lacis de ruelles du centre historique, dit « l’Alguer vella » , relient places, églises et antiques palais.

Piazza Civica

Piazza Civica


Que voir à Alghero ?

De la Piazza Civica, le coeur du centre historique, il ne faut que peu de temps pour découvrir le Palazzo Guillot (sur la commerçante via Carlo Alberto) et ses fenêtre de style catalan, puis l’église San Francesco dont les origines remontent au 14e siècle. En poursuivant sur la même rue, vos pas vous conduiront à l’église San Michele, saint-patron de la ville, caractéristique pour sa coupole polychrome, et à de nombreux édifices de style catalan-aragonnais.

Alghero

Alghero


La Cathédrale Santa Maria Immacolata di Alghero

Duomo d’Alghero, Santa Maria fut élevée à partir de 1567 sur l’emplacement d’une église plus ancienne consacrée à la Vierge Marie. Son campanile, symbole de la ville, se détache sur le panorama urbain.

Tours et fortifications
La plus belle promenade que l’on puisse faire à Alghero est sans aucun doute celle des « bastions » la voie piétonne qui longe la mer, le long de ces magnifiques murailles remarquablement conservées et régulièrement entretenues. Les bastions portent les noms de grand aventuriers et navigateurs : Marco Polo, Pigafetta, Magellan… Aux points défensivement stratégiques s’élèvent des tours massives : tour de la Maddalena, tour de la Porte de Terre (ou tour degli Ebrei, la communauté juive ayant financé sa construction), tour de la Cloche, tour de Sainte Hélène, tour de San Giovanni, ou encore la tour « dello Sperone » la plus imposante avec ses 22 mètres de haut…. Le long de cette « promenade » les cafés et restaurants déploient leurs terrasses à la vue imprenable sur la mer.

Bastion Pigafetta

Bastion Pigafetta


Les Grottes de Neptune

La baie d’Alghero est fermée au nord par l’imposant promontoire rocheux du Capo Caccia. Au pied de ce rocher massif se trouve un ensemble de grottes découvertes au 18e siècle par un pêcheur local, connues sous le nom de « Grottes de Neptune » et dont la plus réputée est la « Grotte Verte » . Le plus simple pour les visiter est d’embarquer (si la mer est calme) dans un des petits bateaux touristiques que l’on trouve au port à la belle saison. On peut aussi arriver par voie de terre en empruntant le spectaculaire escalier dit « Escala del Cabriol » construit en 1959, et ses non moins de 654 marches, plus faciles à descendre qu’à remonter…

Alghero en bateau
L’avion n’est pas le seul moyen de se rendre en Sardaigne, même si c’est le plus utilisé. N’oubliez pas qu’il peut être bien agréable d’arriver sur place en bateau et d’apporter ainsi votre propre véhicule pour parcourir l’île. Le port le plus proche, Porto Torres, est situé à moins de quarante kilomètres d’Alghero. Y arrivent des ferries en provenance de Barcelone, de Gênes, de Civitavecchia (au nord de Rome), de Marseille, et de Propriano, en Corse.

Quelques images d’Alghero

 

Scroll To Top