Home / Rome / L’Unification de l’Italie
L’Unification de l’Italie

L’Unification de l’Italie

Les insurgés romains ouvrent par la force les portes du Quirinal, résidence d’été du Pape. Victor Emmanuel investit la place et proclame Rome capitale de son royaume, qui entre dans l’Histoire.

victor_emmanuel_2_Son fils, Umberto 1er lui succède jusqu’en 1900.

Garibaldi meurt en 1882.

Le trésor royal est menacé par les dettes de guerre et les dépenses militaires, ce qui empêche la réussite d’une révolution industrielle.

La jeune Italie se veut pourtant moderne. Elle entreprend une grande campagne d’alphabétisation, l’école devient obligatoire et gratuite (1878). Les populations rurales affluent vers la capitale, d’autres émigrent vers les Etats-Unis, l’Argentine et l’Australie, prometteurs de meilleures conditions de vie.

En ce qui concerne les intérêts de la France, en 1796, après la victorieusecampagne d’Italie, le roi du Piémont s’était vu imposer le traité de Paris qui octroyait à la France le comté de Nice et la Savoie. Mais les Savoyards ne se rallièrent pas de bon coeur à l’Empire et cette contrée retourna à la monarchie de Turin.

cavourEn 1858, Camillo Cavour (1810-1861) rencontre à Plombières l’empereur Napoléon III et lui promet aussi la cession de la Savoie et du comté de Nice en contre partie d’une aide au Piémont, en guerre contre l’Autriche.

Les Français et les Savoyards combattent côte à côte. En 1860, le traité de Turin donne une deuxième fois le Comté de Nice et la Savoie à la France, après plébiscite dont les résultats massifs (130.533 voix contre 255) ratifient le traité et scellent l’union de cette belle province à la France.

L’unification de l’Italie apportera de grandes transformations à la ville. Il faut construire des édifices gouvernementaux, des ministères, dans les nouvelles parties de la cité qui reçoivent aussi la population en croissance, comme, par exemple au Corso Vittorio Emanuele.

La monarchie est abolie par référendum, la République est proclamée le 18 juin 1946.

Rome maintient son statut de capitale et atteindra le premier plan de l’actualité, (fondation de la Communauté Européenne (1957), Jeux olympiques (1960), Championnat du monde de football (1990), mais sans mettre en oeuvre un nouveau plan d’urbanisme pour ses trois millions d’habitants condamnés au désagrément des embouteillages.

La capitale peut se féliciter cependant du grand projet de restauration entrepris au tournant du millénaire pour redonner aux beautés antiques, aux merveilles de l’art baroque, l’éclat renouvelé de leurs splendeurs.

L’Architecture Royale

Les Grands Travaux Mussoliniens

La Rome du 21e Siecle

Scroll To Top