Home / Venise / Les Carmini
Les Carmini

Les Carmini

Un peu en retrait du campo Santa Margherita, se trouve l’église Santa Maria del Carmelo où venaient prier les membres de la scuola grande dei Carmini.

green (2)

Commandée en 1286, l’église est terminée en 1348, occupée peu de temps par les Carmélites dont l’ordre sera réformé, abandonnant la vocation d’ermites pour celle d’ordre mendiant.

Scuola Grande dei Carmini
Sur le campo dei Carmini, la façade de l’église principale fut refaite au 16e siècle dans le style Renaissance.

Simple, sobre et austère, de briques roses, au fronton arrondi typiquement vénitien, elle impressionne dans sa pure beauté.

A l’intérieur le premier édifice gothique est encore perçu. Les nefs sont séparées par deux séries de colonnes élancées de couleur rouge sang de boeuf.

Le choeur remanié par Sébastiano da Laguno réussit à intégrer harmonieusement la Renaissance typique aux voûtes gothiques.

Les hautes ogives sont subdivisées en zones fenêtrées; dans la rangée supérieure s’insèrent des ouvertures munies d’arcs en plein cintre.

Les sculptures de bois doré de la nef centrale (16e et 17e siècles) ajoutent à l’effet de splendeur solennelle.

Le Retable de la Nativité (1510) par Conegliano, qui se trouve au second autel de la nef de droite est remarquable ainsi que le Saint Nicolas, de Lorenzo Lotto, dans la nef de gauche. Les couleurs bleu, vert, lilas, sont typiques chez cet artiste bien que peu acceptées en ce temps.

Le paysage, au plan inférieur de la toile, d’une grâce romantique, est exceptionnel pour l’époque.

L’église détient l’étonnante plaque de bronze attribuée à Martini, artiste-architecte, relative à une descente de croix d »une expressivité absolue, un sens extraordinaire du mouvement.

Laisser un commentaire

Scroll To Top