Home / Italie / Ortigia, la perle de Syracuse (2)
Ortigia, la perle de Syracuse (2)

Ortigia, la perle de Syracuse (2)

La suite de notre découverte de Syracuse…
Lire la 1e partie : Ortigia, la perle de Syracuse (1)

 

Votre parcours vers le cœur historique la Syracuse Baroque vous fera emprunter le Corso Giacomo Matteotti, avenue moderne et peu intéressante, bordée de boutiques de luxe, de restaurants et de magasins de souvenirs.

Il faut s’arrêter cependant, à mi-chemin, sur la monumentale place Archimède aux élégantes proportions, pour admirer en son centre la Fontaine d’Artémis (ou de Diane), consacrée à la déesse de la chasse. La sculpture ornée de jets d’eau illustre la légende de la nymphe Aretusa fuyant, avec l’aide d’Artémis-Diane, les assiduités du dieu-fleuve Alfée. Aretusa se changera en source ainsi qu’on le découvrira en parvenant au sud de l’île d’Ortigia.

Fontaine d'Artémis

Fontaine d’Artémis

Le Duomo
Construite sur les restes d’un temple grec dorique dédié à la déesse Athéna (il reste de ce temple la structure et quelques colonnes), la cathédrale de Syracuse eût à souffrir du tremblement de terre qui secoua la Sicile orientale et ravagea le Val de Noto en 1693, détruisant aussi Noto, Scicli ou Modica… Reconstruite entre 1728 et 1754, aux lendemains du séisme, elle reçut, réalisée par l’architecte italien Andrea Palma, la façade baroque ornée de colonnes qui en fait la majesté aujourd’hui.

Façade du Duomo

Façade du Duomo


La Piazza del Duomo

Mais peut-être encore plus que par le Duomo lui-même, les visiteurs sont séduits et frappés par l’inoubliable Piazza del Duomo. Cette place tout en longueur, joliment incurvée sur son côté ouest, s’étend sur l’emplacement de l’antique citadelle grecque.

Sur le côté est trône le Duomo avec, sur son côté sud, le palais de l’archevêché (Palazzo Arcivescovile) qui renferme la Bibliothèque Alagoniana et ses manuscrits du 13e siècle.

A l’ouest de la place, les palais  sont disposés en léger arc de cercle de façon à composer cette admirable courbe. Le plus au nord, faisant pratiquement face à la cathédrale, est le Palazzo Beneventano del Bosco, reconstruit en 1779 dans le style baroque de l’époque est réputé pour être le plus beau de Syracuse. C’est aujourd’hui le siège de la municipalité.

Palazzo Beneventano del Bosco

Palazzo Beneventano del Bosco

Au sud, la place se referme sur l’église byzantine de Santa Lucia alla Badia, construite dit-on sur le lieu même du martyre, en 303 de notre ère, de Sainte Lucie de Syracuse. Trésor d’architecture, Sainte Lucie est aussi l’écrin d’un autre trésor : l’Enterrement de Sainte Lucie (Il Seppellimento di santa Lucia) grande toile de trois mètres par quatre, œuvre de Michelangelo Merisi da Caravaggio, dit Le Caravage. Le maître la réalisa lors de son séjour à Syracuse entre 1608 et 1609, après qu’il ait dû fuir Malte.

 

Il Seppellimento di santa Lucia

Il Seppellimento di santa Lucia

 
La fontaine d’Aréthuse (Arétusa)
C’est, avec la Piazza del Duomo, l’un des deux symboles de Syracuse. Abondante source d’eau douce à quelques mètres à peine de la mer, elle permit aux Grecs de s’installer sur le rocher d’Ortigia et d’y prospérer. Dans le vaste bassin s’épanouit depuis plusieurs millénaires un exubérant bouquet de papyrus, plante originaire d’Egypte et qui en Italie ne pousse spontanément qu’à Syracuse. Ces plantes légères et soumises aux caprices du vent font une belle couronne verte aux eaux limpides de la fontaine dont le nom évoque la légende de la nymphe Aréthuse (ou Arétuse) qui, poursuivie par le dieu-fleuve Alphée, se serait jetée dans la mer pour reparaître sous forme d’une source dans l’île d’Ortigia.

La Fontaine Aretusa

La Fontaine Aretusa

 

Lire la 1e partie : Ortigia, la perle de Syracuse (1)

 

Se garer à Syracuse
Il n’est pas si difficile qu’on pourrait l’imaginer de se garer gratuitement à Syracuse, à proximité d’Ortigia, pour peu que l’on arrive suffisamment tôt et hors des jours de haute fréquentation bien entendu. Rendez-vous pour cela le long du Porto Grande, à proximité du môle (coordonnées : 37.065068, 15.284581). On trouve dans ce secteur un grand nombre de places sans parcmètres et non réservées Via Tripoli, Via Bengasi, Via del Porto Grande et sur le Largo San Antonio. Et si vous arrivez trop tard et que toutes les places sont occupées, il ne vous restera plus qu’à vous rabattre (mais c’est toujours bon à prendre) sur le grand parking situé le long de la Via Bengazi . De là, il vous sera facile de rejoindre Ortigia à pied en rejoignant le Ponte Nuovo (ou Ponte Santa Lucia) qui prolonge la Via Malta et traverse la darse.

Quelques images de Syracuse

Scroll To Top