Home / Italie / Une découverte de Vérone (2)
Une découverte de Vérone (2)
Vérone - La Piazza dei Signori

Une découverte de Vérone (2)

Continuons notre promenade dans la « Belle Vérone » chantée par le « Barde », William Shakespeare, avec la découverte de la maison de Juliette et de son fameux balcon, celle de la Piazza dei Signori au milieu de laquelle trône la statue de Dante, pour continuer par les Tombeaux des Scaligeri hérissés d’aîguilles, et par le Duomo, la Cathédrale de Vérone…

La suite de notre promenade à Vérone…
(Lire la  1ère partie)

 

4 – La Maison de Juliette
La maison de Juliette Capulet est un des lieux les plus visités de Vérone. On y accède par la Via Cappello qui prolonge vers le sud-est la Piazza delle Erbe. On pénètre dans  la cour intérieure par un passage « décoré » d’une infinité de graffitis, de feuillets recouverts de mots d’amour et, moins romantique, d’une infinité de chewing gums multicolores. La cour est ornée d’une statue en bronze de Juliette, devant laquelle les admirateurs se font photographier, une main posée sur son sein droit.  En façade de la maison, on peut admirer le balcon sur lequel s’embrassèrent les deux amoureux.

Malheureusement, si romantique que cela puisse être aux yeux des foules de visiteurs, la maison n’est en rien liée à l’oeuvre de Shakespeare. Qui plus est, le balcon ne fut ajouté qu’en 1936 aux fins d’attirer les touristes.
La tombe de Juliette (en fait un sarcophage vide en marbre rouge) se trouve à quelques distance de là, Via del Pontiere, dans le cloître de San Francesco al Corso (où d’ailleurs Juliette épousa Roméo).
Quant à la maison de Roméo, que l’on ne visite pas mais dont la façade est elle aussi recouverte de graffittis, vous la découvrirez à proximité des Tombeaux des Scaglieri.

 

Le balcon de Juliette

Le balcon de Juliette

 

5 – La Piazza dei Signori
A partir de pa Piazza delle Erbe, on passe sous un arc, qui permet de rejoindre la Piazza dei Signori (ou piazza Dante) à l’aspect aristocratique d’un grand salon, marque d’une seigneurie, avec au centre l’hôte qui l’a honorée, le poète Dante Alighieri, lequel, durant son exil de Florence, trouva refuge à Vérone. Des arcs élevés marquent le passage d’un édifice à l’autre et presque d’un siècle à un autre.

La puissante structure du Palazzo della Ragione, élevé en 1193, est adoucie par un ensemble de profonds portiques. Dans un angle se trouve l’élégante arcade d’un perron vénitien appelé « Scala della Ragione » .

La masse de la Tour des Lamberti, commencée au 12e siècle et agrandie au 15e, domine l’ensemble du haut de ses 89 mètres. Un escalier de 238 marches (mais il y a aussi un ascenseur) permet d’arriver au sommet et d’admirer une vue étendue sur Vérone et ses environs.

La Loge du Conseil (Loggia del Consiglio), oeuvre de Fra Giocondo, une des  plus importantes réalisations artistiques de la Renaissance, n’est pas moins remarquable. Par un petit escalier au-dessous des arcades  on accède à la modeste piazza Mazzanti, typique de l’ancienne cité. Du côté opposé, le palais des Scaliger, garni de créneaux, est le siège actuel de la Préfecture.

 

La Piazza dei Signori

La Piazza dei Signori – Palazzo del Podestà

6 – Les Tombeaux des Scaligeri
En passant sous la voûte dite de la « Tortura » (à partir de la Piazza dei Signori), on arrive aux tombeaux des Scaligeri (Arche Scaligere). On est là  au centre de la Seigneurie, qui eut en ce lieu ses édifices les plus représentatifs, son palais, son église, son  cimetière, le tout groupé dans un espace très restreint. Les tombeaux des Scaligeri sont de superbes mausolées gothiques, hérissés d’aiguilles et de statues: ils renferment les dépouilles des seigneurs de la Scala.

Au voisinage se trouvent diverses maisons d’époque, parmi lesquelles la célèbre maison de Romeo Montecchi (Montaigu) qui rappelle l’histoire émouvante de Roméo, le tendre et infortuné amoureux de Juliette.

Par la via Massalongo on arrive à la petite place où surgit l’église de Sant’Anastasia, basilique édifiée aux environs de 1290, à l’entrée du « decumanus » romain. Le pont Romain Postumio franchissait l’Adige derrière l’église. La façade inachevée possède un portail jumelé du 14e siècle.

 

Tombeaux des Scaligeri

Tombeaux des Scaligeri

7 – Duomo de Vérone
En poursuivant par la via Duomo, la Cathédrale Santa Maria Matricolare de Vérone. C’était à l’origine une basilique romane (9e et 10e siècles), transformée au cours des siècles suivants. Ce sont les éléments romans qui lui confèrent le plus de noblesse. Le Dôme abrite un tableau d’autel du Titien, le chœur st entouré d’une élégante balustrade due à Michele Sanmicheli (1534). La partie inférieure du grand portail est l’oeuvre de maître Nicolo. L’évêché est attenant à la cathédrale et entre celle-ci et l’Adige, se trouve le Cloître de Sainte-Hélène, d’une harmonie et d’une élégance rares. Il renferme les ruines de la première basilique chrétienne, dont on ait gardé les mosaïques.

 

Le Duomo de Vérone

Le Duomo de Vérone

Lire la suite :
Une découverte de Vérone (1)
Une découverte de Vérone (3)
Lire aussi :
Histoire de Vérone

Scroll To Top