Ne manquez pas !
Accueil / Venise / San Pietro di Castello

San Pietro di Castello

San Pietro di Castello
4.4 (87.5%) 16 votes

L’île de San Pietro di Castello, à laquelle conduit le pont de bois de Quintavalle, a été la première habitée, car elle était à l’entrée de la lagune, proche de la mer.

L’île possède une cathédrale, bâtie au 8e siècle, remaniée plusieurs fois, et en dernier lieu selon un plan de Palladio, suivi par Smeraldi.

C’est là que se trouvaient l’évêque depuis 1091 et plus tard, en 1451, le patriarche de Venise, quand l’église de Rome renonça à ses prérogatives en faveur du Doge chargé des pouvoirs religieux.

Le sanctuaire actuel, austère et sobre, fut érigé de 1594 à 1596.

C’était le haut lieu ecclésiastique de Venise, jusqu’à ce que Napoléon lui retire ce titre pour l’attribuer en 1807, à la chapelle particulière des Doges, San Marco, qui devint alors la cathédrale de tous les vénitiens.

Mais, chaque dimanche de carême, les vénitiens se rendent à San Pietro pour assister à la cérémonie des Pardons.

Pendant la Première guerre mondiale, une bombe autrichienne qui était destinée à atteindre l’arsenal, a frappé l’église San Pietro, sans la détruire.

A l’intérieur, on voit dans la nef de droite, une étrange chaise épiscopale de marbre, dite « Trône de Saint-Pierre » aux accoudoirs massifs, au dossier curieusement formé d’une stèle funéraire gravée d’inscriptions coraniques, que l’Empereur de Byzance avait offerte à Venise.

cloister4

Le campanile ne fait pas corps avec l’église, ce qui est fréquent en Italie et à Venise. Il est de forme carrée, fortement penché, au point que l’on ne fait plus sonner les cloches. C’est le plus beau campanile de pierre blanche de Venise.

Le campo San Pietro est très vaste, et silencieux, ourlé de petites maisons aux crépis lisses de vives couleurs.

pietrogk2