Home / Italie / Toscane – Balade dans le Val d’Orcia
Toscane – Balade dans le Val d’Orcia

Toscane – Balade dans le Val d’Orcia

Une des merveilles de l’Italie et un paysage considéré comme l’un des plus beaux du monde. Au cœur de la Toscane, dans la province de Sienne, la vallée aux douces ondulations de la rivière Orcia inspira nombre d’artistes de la Renaissance, et tout particulièrement les peintres de l’Ecole de Sienne, avec des œuvres valorisant l’harmonie entre l’homme et la nature.

C’est une région à visiter en priorité au milieu du printemps ou au début de l’été, lorsque les cultures recouvrent le sol et ondulent au gré du vent, transformant le paysage en une vaste mer, soyeuse et mouvante, aux verts doux, crus ou denses, ponctué du jaune des colzas ou du rouge des coquelicots, changeants selon l‘heure et la lumière, inépuisable source d‘inspiration pour le peintre ou pour le photographe.

Au flanc des collines, les lumineuses routes blanches bordées d’indispensables cyprès aux élégantes silhouettes – verts eux aussi mais contrastant par leur teinte sombre, presque noire – conduisent à des villages perchés sur les sommets et dont les terrasses et fortifications offrent des points de vue inoubliables sur la campagne toscane.

crete-sienesi-b

Cinq communes, petites villes d’époque médiévale le plus souvent enrichies d‘architectures Renaissance, parsèment le Val d’Orcia : Pienza, Montalcino, Castiglione d’Orcia, Radicofani et San Quirico. Autour de ces cinq communes, c’est une abondance des villages, monastères, de chapelles, de fortifications et d’autres trésors d’architecture.

Bien que déjà peuplée à l’époque préhistorique, puis par des communautés étrusques et durant les siècles de l’empire romain, la région n’a connu un véritable développement agricole qu’à partir des 13e et 14e siècles avec l’expansion très forte de Sienne, et le besoin de plus en plus pressant de ressources agricoles pour alimenter la grande cité située à 25 kilomètres au nord-ouest.

La région fit dès l’ort l’objet d’un « développement raisonné » illustrant, ainsi que le définit le rapport de l’UNESCO les « idéaux de bonne gouvernance » et de recherche esthétique d’un « paysage idéal où l’homme vit en harmonie avec la nature ».

Célébrés par les peintres et par les photographes, les paysages du Val d’Orcia se sont aussi rendus célèbres au cinéma : Franco Zeffirelli a choisi Pienza et Bagno Vignoni pour son Roméo et Juliette; Ridley Scott à tourné autour de Pienza les scènes du domaine espagnol du héros de son film Gladiator; Antony Miguela a choisi le Val d’Orcia pour quelques scènes du Patient Anglais (au monastère bénédictin de Sant‘Anna in Caprena). Sans oublier Bernardo Bertolucci (dans les Crêtes de Sienne) pour « Beauté volée », ou Calo Verdone (à Bagno Vignoni) pour « Al lupo, al lupo ».

bagno-vignoni_f

De nombreux itinéraires, à pied ou en voiture, le long d’antiques voies de communication, raviront le promeneur dans le val d’Orcia, et lui permettront d’admirer ses paysages, d’apprécier l’atmosphère de ses petites villes et de déguster les spécialités gastronomiques de cette région agricole :

Pour les amateurs de vins, un passage à Montalcino s’impose. Dans ce village perché au sommet d’une colline et entouré de précieux vignobles, achetez sans faute quelques bouteilles d’un des vins les plus délicieux et les plus réputés à juste titre d’Italie : le Brunello di Montalcino, un vin tannique, rouge grenat, au parfum intense, parfait pour le vieillissement en cave.

Pour les amateurs de fromage, un passage par Pienza vous permettra de faire provision de Pecorino un fromage de brebis à pâte dure (le mot « pecorino«  vient de « pecora » qui signifie brebis), d’un parfum exquis, conservé un minimum de 90 jours en fûts de chêne.

Pour les gourmets, l’huile d’olive fruitée, cultivée et produite selon des méthodes traditionnelles, de San Quirico d’Orcia, ou les miels d’acacia, de trêfle ou de châtaignier.

Un lieu à découvrir ou à redécouvrir, lors d’un séjour à Sienne ou à Florence, une terre fascinante aux mille parfums, couleurs et saveurs, un petit coin de paradis loin de l’agitation du monde où l’on se perdra avec bonheur au cœur des collines parsemées de fleurs et ponctuées de bouquets de cyprès.
« Aire Naturelle Protégée » depuis 1999, le Val D’Orcia est reconnu depuis 2004 parmi les merveilles de l’Italie et du Monde inscrites au Patrimoine Mondiale de l’Humanité.

orcia_b

 Lire aussi :  Toscane – Un parcours au sud de Sienne en 6 étapes

Scroll To Top