Home / Pratique / Se déplacer autour de Naples (1)
Se déplacer autour de Naples (1)

Se déplacer autour de Naples (1)

Losqu’on décide de visiter Naples, mieux vaut oublier sa voiture. Problèmes de stationnement, circulation chaotique, parfois presque impossible en été dans les lieux les plus touristiques. D’autant qu’un réseau très dense de transports en commun facilite les déplacements des touristes comme ceux des Napolitains.

Train, bus, bateaux, les moyens de se déplacer à Naples et en Campanie ne manquent pas. L’offre est très importante, les prix très divers et les moyens de transports plus ou moins pratiques selon les destinations choisies. Mieux vaut s’organiser en avance pour ne pas perdre son temps lors d’une visite de la cité parthénopéenne et de ses environs.

Que voir à l’extérieur de la bella Napoli ?
- La péninsule Sorrentina et la côte Amalfitaine (Costiera amalfitana), une des merveilles du monde, classée au Patrimoine de l’humanité, avec les absolument incontournables petites villes d’Amalfi, de Positano ou de Ravello.

- Le Vésuve, Herculanum Torre Annunziata, Paestum  et Pompéi.

- Le îles : Capri, Procida et Ischia

- A l’ouest de la baie : Pozzuoli et la Solfatara, et le site archéologique de Cumes, les champs Phlégréens.

- Au nord de Naples : Caserta et son palais, Capoue.

 

Le Stationnement à Naples
Si vous arrivez à Naples en avion, ou de Rome en train ou en bus, tout va bien, pas de souci de stationnement. Pour ceux qui viennent en voiture, il faut envisager un stationnement efficace et bon marché. On trouve des stationnements de surface, même en centre-ville, sur la Via Duomo par exemple. Ce sont des parkings à horodateurs. Mais la surveillance des tickets de parkings par la police municipale étant quasiment inexistante, la plupart des véhicules restent à la semaine ou plus, sans même renouveler leur ticket. Stationnement très bon marché donc, puisque paye qui veut, mais peu de places disponibles en contrepartie. Et si  par chance vous trouvez une place libre, il y a fort à parier qu’un « gardien » improvisé vous demandera quelques Euros pour « surveiller » votre véhicule. Difficile d’y échapper, mieux vaut se plier à cette « taxe ». En outre, vous observerez que pratiquement toutes les voitures garées en surface sont équipées d’un antivol de volant. Mieux vaut prévoir…

Le plus simple est de laisser sa voiture dans un parking public ou un garage privé pour toute la durée du séjour. On en trouve en quantité, et à tous les prix, autour de la gare et le long du port de commerce. Les parkings privés peuvent être très chers.

brin

Parcheggio Brin

Mon conseil : l’immense Parcheggio Brin (Via Benedetto Brin), à une petite demi heure de marche vers l’est du centre et de la Piazza Giovanni Bovio. C’est un parking municipal aux tarifs des plus intéressants : 1,30 € de l’heure pour les quatre premières heures, puis 0,30 € de l’heure pour les heures suivantes. Le parking Brin dispose de 800 places auto, 37 places moto et 16 places réservées aux personnes à mobilité réduite.

 

Une fois débarrassé du problème de stationnement, vive la liberté. Reste à savoir comment se rendre sur les sites à visiter, et combien il vous en coûtera. Les solutions sont extrêmement nombreuse et la concurrence très forte entre les diverses compagnies, publiques ou privées. Nous n’envisagerons dans les lignes qui suivent que les moyens de transports qui nous semblent les plus efficaces et les plus économiques.

 

La « Carte Unico Campania », 3T (Tourist Travel Ticket)

La carte Unico Campania

La carte Unico Campania

 

Une solution mise en place il y a quelques années, certainement la meilleure concernant les transports. La carte donne droit à utiliser de façon illimitée tous les types de transports publics exploités par les compagnies adhérentes. Compagnies de bus, de train (Trenitalia), de tram, de funiculaires et même les bus sur les îles d’Ischia et de Procida. Le billet inclut aussi la navette aéroport.

- Les tarifs sont de : 20 € pour la carte 3 jours couvrant Naples et la région.

- Le billet est valable pour trois jours complets à partir du premier passage et jusqu’à minuit le troisième jour (jour de validation inclus). Comme pour le Roma Pass, il convient donc de le composter dès le matin du premier jour afin de ne pas perdre du temps sur son forfait.

- Où l’acheter : aux distributeurs automatiques de plusieurs stations de train, de métro ou de funiculaire .


La « Campania ArteCard »

Campania ArteCard

Campania ArteCard

 

 

Cette autre carte inclut la gratuité sur un certain nombre de musées et de sites, et une réduction sur d’autres. Selon sa durée, elle inclut ou n’inclut pas les transports. Elle se décline en 3 formules :

 

 

 

  • Campania Artecard 3 jours. 32 € : elle comprend les transports, sauf le bateau municipal pour Ischia et Procida compris dans la carte UnicoCampania. En fait, le transport pour tous les sites touristiques qu’elle inclut. Elle permet en outre l’accès gratuit aux deux premiers sites ou musées visités, puis jusqu’à 50 % de réduction à partir du troisième. Elle se périme le troisième jour d’utilisation, à minuit.
  • Campania Artecard 3 jours « Jeunes ». 25 € : même choix de transports que la carte adultes. Mais gratuité sur une vingtaine de sites visités et 50 % de réduction sur les autres.  D’où le faible prix de cette carte qui comprend les transports et des réductions sur les musées non gratuits. Cette carte concerne les 18-25 ans. Pour les ressortissants de l’Union Européenne de moins de 18 ans (et de plus de 65 ans) un grand nombre de sites et musées municipaux de Naples sont gratuits sur présentation d’une pièce d’identité.
  • Campania Artecard 7 jours. 34 € : deux euros seulement de plus que la 3 jours mais ATTENTION, celle-ci ne comprend pas les transports en commun. Elle offre l’accès gratuit aux 5 premiers sites et musées visités, puis jusqu’à 50 % sur le suivants. Il n’y a pas de tarifs jeunes sur cette carte.Les cartes Artecard peuvent être achetées à l’aéroport, à la gare centrale, dans chaque musée concerné, ou sur le Call center : 800 600 601.

Nous voici équipés d’une carte de transports d’une validité de trois jours.
Quels sont les meilleurs moyens pour se rendre sur les principaux sites touristiques ?

Lire la suite : Se déplacer autour de Naples (2)
Et : Se déplacer autour de Naples (3) la côte Amalfitaine

Laisser un commentaire

Scroll To Top