Home / Italie / Volterra, la magie d’un voyage dans le Temps
Volterra, la magie d’un voyage dans le Temps

Volterra, la magie d’un voyage dans le Temps

Riche de trois mille ans d’histoire, la cité médiévale de Volterra se blottit à l’intérieur de ses puissantes murailles du 12e siècle. Dans ce bourg de Toscane, le temps semble s’être définitivement arrêté.

La colline de Volterra culmine à plus de cinq cent mètres au dessus de la mer, à moins de trente kilomètres à vol d’oiseau des côtes toscanes de la mer Tyrrhénienne, la Maremme.

Une colline à la position privilégiée, placée avec bonheur au confluent des rivières Cecina et Era. Dominant la plaine, facile à protéger, dotée d’intéressantes ressources minérales, l’albâtre tout particulièrement, elle attira dès le Néolithique les premiers établissements humains.

Mais la véritable existence de Volterra survient à partir du 7e siècle av. J.-.C. avec l’installation des Etrusques, lesquels donnent naissance au village de Velathri qu’ils ceinturent, au 4e siècle de plus de sept kilomètres de hauts murs destinés à la protéger tant de la poussée romaine au sud que du risque d’invasions barbares au nord. Volterra devient ainsi l’une des douze cités (dodécapole) de la Ligue Etrusque, l’Eturie.

volterra_vue_generale

Mais la civilisation étrusque finira tout de même par vaciller sous les coups de boutoir de la puissante Rome (bataille du lac Vadimon en 310 av.J.-.C) et il ne faudra que peu de temps aux Romains pour s’emparer de la cité de Volterra à la position stratégique.

Bien des siècles plus tard, les Erules et les Goths sont les nouveaux envahisseurs. Finalement reprise par l’évêque Giusto au 12e siècle, Volterra s’en libère pour devenir une commune indépendante avant de tomber sous la tutelle de Florence à laquelle elle restera longtemps attachée.

De cette histoire agitée, Volterra conserve nombre de monuments étrusques et médiévaux.

volterra_Piazza dei Priori_cafe

 

Que voir à Volterra ?
Restée à l’écart du développement industriel et commercial du monde moderne, Volterra conserve son aspect médiéval. La ville actuelle est presque totalement enfermée dans ses murailles du 12e siècle. C’est un plaisir de s’y promener.

La Piazza dei Priori, place centrale, « piazza grande » de Volterra. Vos pas vous conduiront tout naturellement et en quelques minutes à peine à partir de l’entrée de la ville, vers cette place magnifique par ses proportions et par l’aspect massif des bâtiments qui l’entourent.

Le Palazzo des Priori, du 13e siècle, sobre, presque austère, et sa tour crénelée, rebâtie après le tremblement de terre de 1856. Le palais renferme de nombreuses œuvres de peintres toscans.

Le Palazzo Pretoio et sa Tour del Porcellino lui font face de l’autre côté de la place.

Le Duomo, actuelle cathédrale autour de laquelle se développe la cité, est l’antique église Santa Maria Assunta. L’actuel édifice, de style roman pisan, fut reconstruit en 1120 sur les restes d’une église préexistante. Le campanile, quelques dizaines de mètres plus loin, fut élevé en 1493, à l’emplacement du précédent qui menaçait de s’écrouler.

L’Arc étrusque (Porta all’Arco), magnifiquement conservé, arche du 4e siècle av. J.-.C. est l’un des symboles de la ville.

La Pinacothèque de Volterra réputée pour sa collection d’art sacré, œuvres de maîtres toscans tels Luca Signorelli ou Domenico Ghirlandaio. Ne pas manquer la « Descente de Croix » de Rosso Fiorentino (1521).

Le Baptistère de San Giovanni, construit en 1283, qui conserve les fonts baptismaux réalisés par le sculpteur de la Renaissance Andrea Sansovino. De forme octogonale, dominé par un dôme, le bâtiment est orné d’une façade où alternent des bandes de marbres blanc et vert.

La rue médiévale Via Matteotti et nombre de « maisons-tours » typiques de l’architecture médiévale toscane : maisons-tours Buonparenti, Toscano ou Baldinotti.

La Forteresse médicéenne, dominée par son chemin de ronde construite sur le plus haut contrefort du massif de Volterra, en deux unités architecturales, la « Rocca antica » et, construite sous l’autorité de Laurent de Médicis, la « Rocca nuova » .

Un voyage en Toscane ne serait pas complet sans une visite de Volterra. Ne faites donc pas l’impasse sur ce trésor historique quelque peu à l’écart des sentiers battus. On s’y promène avec d’autant plus de plaisir que les rues et les places, libres de toute circulation automobile, ne sont pas encombrés par la foule des touristes que l’on rencontre souvent à Sienne ou à Florence. On se croirait même parfois seul au monde dans ces silencieuses ruelles rescapées d’un monde d’autrefois.

Une des villes de Toscane qui a su préserver son âme médiévale et la conserver au cœur de ses murailles. La magie d’un voyage dans le temps.

Infos pratiques
Volterra est située dans la province de Pise, à moins d’une heure de route de San Giminiano, et à une heure et 15 minutes à l’ouest de Sienne.
En voiture, un parking public, souterrain, payant, est à disposition à l’entrée de la ville (Piazza Martiri della Libertà) au prix de 1,5 € de l’heure et 11 € la journée.
En avion, Pise Galileo Galilei et Florence Amerigo Vespucci sont les deux aéroports les plus proches.
En train, les gares les plus proches sont celles de Cecina et de Pontedera, desquelles on peut se rendre à Volterra en autobus.
Scroll To Top