Home / Pratique / Rome en Métro
Rome en Métro

Rome en Métro

metro_2Comparé au réseau ferroviaire souterrain d’autres grandes villes comme Paris, Londres ou New York, le métro de Rome est très réduit, se limitant à deux lignes; il est par conséquent très simple à utiliser pour le visiteur.

Il s’agit d’un métro récent, puisque inauguré seulement en 1955, et qui se limitait alors à une seule ligne, la ligne Termini-Laurentina (en bleu sur le plan) appelée aujourd’hui ligne B, et prolongée vers le nord-est dans les années 1990.

Les richesses archéologiques présentes dans le sous-sol de la capitale (ajoutées à un certain nombre de problèmes techniques et d’organisation) ralentirent longtemps la construction d’une deuxième ligne, qui ne fut ouverte qu’en 1980. C’est la ligne rouge, ligne A, plus longue que la première, dite Anagnina du nom de son terminus sud.

Les deux lignes se croisent en un seul point, à la station de trains Termini, secteur très fréquenté, nœud des communications à Rome.

Bien que limité, et contournant le cœur touristique de la ville plus qu’il ne le traverse, le métro de Rome n’est pas inutile aux touristes, certains des principaux monuments et lieux de visite se trouvant sur le parcours.

Sur la ligne A

Sur la ligne B :

En revanche, toute la partie de la « Boucle du Tibre » l’Ancien Champ De Mars, où se trouvent le Panthéon, la Piazza Navona ou le Campo dei Fiori est complètement délaissée par le métro.

La ligne apparaissant en vert sur les plans du métro, est la ligne C, actuellement en construction, comprendra 30 stations dont certaine avec correspondances sur les lignes A et B. Les tronçons seront ouverts progressivement entre 2014 et 2020. Il s’agira de rames de métro sans conducteur.

Les horaires
Le métro fonctionne de 5 h 30 du matin à 23 h 30. La fréquence des rames est de 7 à 10 minutes, selon les heures de la journée. Les vendredi et samedi, le service est prolongé jusqu’à 1 h 30.

Aux heures de pointe les passagers sont parfois tellement nombreux dans les wagons, qu’il vous sera impossible d’y prendre place, surtout si vous transportez vos valises ou sac à dos. Attention à vos horaires donc, par exemple si vous vous dirigez pour Anagnina afin d’avoir le bus pour l’aéroport de Ciampino : un ou deux métros manqués faute de place dans les wagons pourrait bien vous faire arriver après le départ du bus qui conduit à l’Aéroport.

En revanche le métro est rapide et reste le meilleur moyen de se déplacer sur des moyennes et longues distances, si tant est qu’une des deux lignes corresponde au trajet que vous avec prévu.

Où acheter son billet ?
Le plus simple est d’acheter son billet dans un des 2000 bureaux de tabac ou kiosques à journaux. On trouve par ailleurs des billetteries dans les stations Anagnina, Battistini, Lepanto, Ottavio San Pietro, Spagna, Laurentina, EUR Fermi, Ponte Mammolo, Termini et Conca d’Oro.

Les tarifs
Différents types de billets sont disponibles

  1.  Le BIT - Le billet de base, ou BIT (Billet à temps intégré) : 1,5 €.  Il est valable pour un voyage (bus et métro) d’une durée de 100 minutes maximum à partir du moment où il est composté.
  2.  Le BIGBiglietto Giornaliero : 6 €. Il est valide de l’heure où on le composte jusqu’à minuit le même jour et permet un nombre de voyages illimité.
  3. Le BTIBlglieto Turistico Integrato : 16,5 €. Forfait valide pour trois jour, du moment du premier voyage jusqu’à minuit le troisième jour.
  4. Le CISCarta Integrata Settimanale : 24 €. Valide 7 jours, jusquà minuit le 7e jour.

Les deux derniers forfait seront surtout utiles si votre hôtel ou appartement sont situés hors du centre historique et le long d’une des deux lignes. Si votre hébergement se trouve dans le centre vous aurez assez peu à utiliser ce moyen de transport.

Roma Pass : pour les acquéreurs du Roma Pass  il faut savoir que le BTI est inclus et compris dans le prix.

Quelques conseils et informations

- Attention, le métro ne conduit ni à l’aéroport de Fiumicino, ni à celui de Ciampino.
Pour Fiumicino il faudra prendre un train de banlieue à la station Libertina (Ligne B) et pour Ciampino, un bus au terminus d’Anagnina (Ligne A).

- Gardez votre ticket sur vous en cas de contrôle. Les contrôleurs passent assez fréquemment surtout dans les bus où il est plus facile de resquiller (dans le métro, les portillons ne s’ouvrent que lorsqu’on passe son billet).

- Les stations ne sont pas toujours très visibles ni très identifiables dans le paysage urbain. Elle sont indiqué par un panneau en hauteur frappé d’un grand M (Metropolitana) sur fond rouge, avec le nom de la station écrit au-dessous.

- Les enfants de moins de 10 ans voyagent gratuitement.

- Le coût du billet est le même que vous parcouriez une station ou la totalité d’une ligne.

- Le billet permet de passer du bus au métro ou inversement, dans un laps de temps ne dépassant pas 100 minutes (1 heure 20).

- Pour les « forfaits de 1, 3 ou 7 jous, évitez de les composter le soir puisqu’ils prennent fin à minuit le 1er 3e ou 7e jour. Vous perdriez pratiquement une journée. Mieux vaudrait prendre un billet unique et faire l’acquisition du forfait le lendemain matin.

Plan du Métro de Rome

metro_3

One comment

  1. Clair, net, précis et bien pratique. Grazie. ;)

Laisser un commentaire

Scroll To Top