Home / Rome / Cinq Jours à Rome – 5/5 du Pincio au Janicule
Cinq Jours à Rome – 5/5 du Pincio au Janicule

Cinq Jours à Rome – 5/5 du Pincio au Janicule

L’animation est aussi des plus concentrée, non loin par la via Sistina à la place d’Espagne dont l’incomparable décor harmonise des merveilles bien disparates : l’étonnante Barcaccia, oeuvre du Bernin père, le grand escalier montant à l’assaut du Pincio, au milieu des maisons roses, les campaniles de la Trinité des Monts.

spagna_e

Cette église est un établissement français. Elle a été financée par l’ambassadeur Gueffier. Elle est demeurée à la France. Son titre cardinalice est toujours donné à l’un de nos concitoyens. Le couvent du Sacré-Coeur est également français, séparé par un jardin de la célèbre villa Médicis, propriété depuis 1802 de l’Etat Français.

Devant cette illustrissime villa, accoudé à la balustrade, vous dominerez toute la ville de Rome et vous penserez aux peintres français.

L’Académie de France fut la villa construite pour le cardinal Ricci. Elle a reçu Pierre Legros, puis de Fragonard à Besnard, les artistes qui sont parmi les meilleurs de notre Ecole.

Le jardin est porté en terrasse par le mur d’Aurélien et surplombe la villa Borghèse, villa que le roi Humbert Ier offrit à la ville. C’est une magnifique construction dont les jardins s’étirent sur sept kilomètres carrés et sont reliés aux beaux jardins du Pincio, ouvrant par un large balcon sur la Piazza del Popolo. C’est un ensemble de parcs parmi les plus beaux du monde.

popolo_8

L’harmonieux décor de la place del Popolo est dû à Valadier. Il sut mettre en accord l’ancienne église Sainte-Marie construite par le pape Pascal II en 1099 et les deux églises baroques du Bernin et de Fontana avec l’obélisque, les fontaines et la perspective du Pincio dont le célèbre architecte aménagea les rampes.

Vers le nord, l’ensemble rejoint un autre jardin français, celui de la villa Strohl Fern où sont logés des artistes.

Votre visite pourra se terminer sur la rive droite du Tibre, au Trastevere et au Janicule, à l’ouest de Rome, au sud du VaticanEtat pontifical où vos pas s’aventureront nécessairement.

Le Trastevere est un quartier ancien dont les habitants, assoiffés de liberté, jouèrent un rôle important dans l’histoire de Rome. Il n’est rattaché officiellement à la cité qu’à une époque assez récente.

La longue via della Lungara vous conduit au centre. Les jardins de la FarnesinaAcadémie d’Italie, sont bien réduits depuis la construction des nouveaux quais.

Le vaste palais Corsini, où mourut la reine de Suède Christine, est le siège d’une galerie célèbre et d’un beau cabinet d’estampes. Ses jardins vont jusqu’au mur d’Aurélien, au Janicule.

trastevere_a

Plus loin, le musée Torlonia expose de beaux antiques. Une petite rue débouche sur la place de Sainte-Marie-du-Transtevere. Ce serait la première église ouverte au culte à Rome. En tout cas elle est connue depuis le troisième siècle. Ses décorations constituent l’histoire de l’art chrétien.

Sur la place, la grande bâtisse des congrégations a été édifiée par Pie XI.

Vers le Tibre, de charmantes églises : Sainte-Cécile, médiévale puis baroque, possède le corps de la sainte. Santa Maria del Orto, chapelle des horticulteurs, est ornée d’une profusion de fruits sculptés. San Francisco à Ripa où vécut Saint-François-d’AssiseSaint-Chrysogone, église médiévale voisine du palazzetto des barons Anguillara qui vous amène au pied du Janicule, où vous monterez par les rues sinueuses qui mènent à la porte de Saint-Pancrace.

san_pietro_in_montorio_1Une première étape à San Pietro in Montorio, où l’on a cru autrefois que Saint-Pierre avait été martyrisé; l’église contient un chef-d’oeuvre de Bramante  »le Tempietto » petit temple dorique.

Plus haut, l’aqueduc Acqua Paola, a été bâti par Maderna pour le pape Paul V. S’ouvre ici la passeggiata (promenade) Margherita, dont s’honore le Janicule.

Laissant derrière vous la porte Saint-Pancrace, où les français d’Oudinot entrèrent en 1849, vous gagnerez la vaste place qui vous offrira le plus beau panorama de Rome, de Saint-Pierre à Saint-Jean-de-Latran. Se dresse ici le monument équestre de Garibaldi.

La promenade, par des rampes douces permettant quelques vues interessantes, descend peu à peu.

La Salita de Sant Onofrio remontant vers le nord, vous ramène aux quais, au quartier du Borgo ou au palais Salviati où séjourna le roi de France Henri III, au pont des Florentins et au Champ de Mars.

 

1er Jour – Le Parione
2e jour – Le Capitole
3e jour – du Vélabre au Celio
4e jour – du Latran au Quirinal
5e jour – du Pincio au Janicule

Scroll To Top